Immobilier : hausse des prix de l’ancien à Paris

Par Olivier Sancerre Modifié le 22 septembre 2016 à 18h25
Immobilier Paris Hausse 2
220%La hausse des prix dans l'immobilier ancien à Paris a été de 220% en 20 ans.

Acheter dans l'ancien à Paris, ce n'est pas simple. Les places sont chères, tout comme le prix du mètre carré qui ne cesse de progresser ! Le baromètre LPI - SeLoger fait le point.

Cet indice a mesuré une hausse des prix de 2,6% dans le logement ancien à Paris sur le troisième trimestre. Fin juillet, la progression des prix s'affichait à 1,2% par rapport à l'an dernier ; signe que la hausse s'accélère, ce qui ne devrait pas déplaire aux propriétaires — les acheteurs, eux, devront ajouter au bout pour obtenir le bien qu'ils convoitent.

Une hausse des prix sensibles

L'évolution est donc franche. Mais cela n'a pas toujours été le cas : ainsi, au troisième trimestre 2015, le baromètre avait constaté une baisse du prix du mètre carré qui s'élevait à 1,5% par rapport à l'année précédente. Les IIIe et IVe arrondissements avaient alors été particulièrement touchés par ce mouvement de repli.

Les 10e et 19e arrondissements ont connu les plus fortes hausses

Mais depuis, les choses semblent aller un peu mieux comme on le voit. Parmi les arrondissements où les progressions du prix moyen du mètre carré sont les plus sensibles, on trouve les 10e et 19e arrondissements, où la hausse est de respectivement 4,8% et 4,4%. SeLoger livre enfin une statistique éloquente : en 20 ans, les prix de l'ancien à Paris ont progressé de… 220% ! Les crises qui se sont succédées ont finalement peu affecté la progression de l'immobilier.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis