Impôts : une baisse de 11 milliards en 2018 ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 12 juillet 2017 à 6h53
Baisse Impots Promesse Campagne Macron Philippe 2018 Is Isf Taxe Habitation
25%Le gouvernement veut baisser le taux de l'IS à 25 % à l'horizon de 2022.

Le gouvernement est bien décidé à faire baisser les impôts des Français malgré le risque de dérapage du déficit public. Pour la fin de 2017, alors que le gouvernement doit réaliser 4,5 milliards d’euros d’économies pour réussir à avoir un déficit de 3 % et éviter de justesse l’amende de Bruxelles, rien n’est prévu. Pour 2018, par contre…

Taxe d’habitation, réforme de l’ISF : les baisses seront nombreuses en 2018

Dans un entretien accordé au journal Les Echos publié le 11 juillet 2017, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la feuille de route du gouvernement sur la question des baisses d’impôts. Emmanuel Macron en avait promises mais la situation réelle des finances de l’État s’est avérée bien plus compliquée qu’annoncé par le précédent gouvernement ce qui a risqué de tout mettre à mal.

Il n’en sera rien : dès 2018 le gouvernement a annoncé dans les colonnes des Echos prévoir de baisser les impôts de 11 milliards d’euros, soit 0,6 % du PIB, tout en faisant baisser le déficit public à 2,7 % (contre 3 % visés pour fin 2017). Un véritable challenge auquel le gouvernement croit dur comme fer.

Naturellement, ce ne sera possible que grâce à la reprise qui est en cours : Bercy table, après les bonnes nouvelles des prévisions de croissance relevée de la Banque de France, sur 1,6 % de croissance en 2017 et 1,7 % en 2018. Si tel est le cas, les baisses d’impôts pourraient avoir lieu sans soucis, d’autant plus que le gouvernement prévoit des économies de 20 milliards d’euros dès 2018.

Quelles baisses d’impôts pour 2018 ?

Dans le détail, le gouvernement veut garantir les promesses de campagne d’Emmanuel Macron et, en particulier, l’exonération de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages. Une réforme qui sera mise en place dès 2018 et qui coûtera, au final, 10 milliards d’euros. Il faudra attendre plusieurs années pour que tous les ménages concernés en bénéficient puisque pour 2018 la baisse prévue ne sera que de 3 milliards selon Edouard Philippe interrogé par Les Echos.

La réforme de l’ISF, également promesse de campagne d’Emmanuel Macron visant les ménages les plus riches, sera, elle, totalement réalisée. Elle devrait coûter, au final, 3 milliards d’euros sur les 5 milliards que rapporte l’Impôt Sur la Fortune. L’idée est de le supprimer et de le remplacer par une IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) : seul le patrimoine immobilier sera taxé.

Les entreprises également concernées

Pour les entreprises, qui se plaignent régulièrement du taux d’imposition trop élevé de la France (33 %, l’un des plus élevés du monde), le gouvernement a également prévu un petit cadeau : une baisse de l’Impôt sur les Sociétés. Celui-ci sera baissé à 25 % à l’horizon de 2022, donc progressivement.

Mais une nouvelle taxe verra le jour : la flat tax, un prélèvement forfaitaire de 30 % pour tous les nouveaux flux d’investissements de pus de 150 000 euros selon le projet du gouvernement présenté aux Echos par le Premier ministre.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio