Les parents, première cause de l’inégalité salariale hommes-femmes

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 28 mars 2022 à 10h30
Smartphones Adolescent Isolement Addiction
4 EUROSL'argent de poche des filles est en moyenne de 4 euros par mois inférieur à celui des garçons.

Les inégalités salariales entre les hommes et les femmes sont un des grands combats sociaux du 21e siècle. Mais si les entreprises sont pointées du doigt comme la cause, celle-ci prendrait racine déjà au sein de la famille : les parents donneraient moins d’argent de poche aux filles qu’aux garçons. C’est ce que révèle une étude réalisée par Pixpay dans le cadre de son Teenage Lab.

Les jeunes filles ont moins d’argent de poche que les garçons

Selon l’étude « Argent de poche : les inégalités entre garçons et filles » de Pixpay, publiée le 7 mars 2022, la question des inégalités salariales se retrouve dès la petite enfance. L’argent de poche attribué aux filles serait en effet en France bien inférieur à celui attribué aux garçons. Une différence qui, en moyenne, est de 4 euros par mois, soit 48 euros par an.

Comme pour les adultes au sein des entreprises, cette différence de salaire augmente avec l’âge : chez les 14-16 ans, révèle Pixpay, les filles touchent en moyenne 4,60 euros par mois de moins que les garçons (soit 55,20 euros de moins en un an) et même 10,23 euros de moins lorsqu’elles ont entre 16 et 18 ans. Juste avant l’âge adulte, la différence salariale atteint déjà plus de 122 euros par an.

Argent de poche : différence de salaire implique différence de gestion

Moins bien « payées » que leurs homologues masculins, les filles apprennent donc plus rapidement à mieux gérer leur argent. Selon Pixpay, parmi les utilisateurs de son application, les épargnants ayant une méthode active pour mettre de l’argent de côté sont à 61% des filles.

Inversement, étant plus « riches, les garçons dépenseraient plus et notamment plus souvent en ligne : 13% de leurs transactions sont réalisées via smartphone, contre 9% chez les filles, et 26% le sont en ligne (contre 19% pour les filles).

Petit point positif : plus riches, les garçons sont aussi plus enclins à faire des dons à des associations (56% du total).

Les inégalités salariales ont de nouveau augmenté avec la crise sanitaire

Chez les adultes, l’égalité salariale entre hommes et femmes a souffert de la crise de la Covid-19. Comme le rappelaient Les Glorieuses fin 2021, le 3 novembre 2021 à 9h22 commençait la période de l’année durant laquelle les femmes, en France, travaillaient « gratuitement » du fait de leurs salaires inférieurs.

En moyenne, en 2021, les femmes avaient un salaire 16,5% inférieur à celui des hommes en Europe (à profil égal). Une inégalité en hausse de 1% par rapport à 2020 et qui effaçait plusieurs années de baisse consécutives.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les parents, première cause de l’inégalité salariale hommes-femmes»

Laisser un commentaire

* Champs requis