En France, un riche vaut 160 fois plus qu’un pauvre

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 20 décembre 2019 à 10h44
Inegalites Richesse Argent Monde Pauvres Patrimoine
315200 EUROSLes ménages de sexagénaires, en France, ont un patrimoine moyen de 315.200 euros

Les inégalités, dans le monde et en France, ne sont pas au même niveau, notamment du fait que le nombre de milliardaires français n’est pas très important (sans compter ceux qui sont partis de l’Hexagone pour payer moins d’impôts). Alors qu’on dit régulièrement que les 1% les plus riches détiennent 50% de la richesse mondiale, en France il faut sommer le patrimoine des 10% les plus riches pour arriver au même résultat. Mais ce n’est guère mieux…

« Le patrimoine des ménages est très inégalement réparti »

« Le patrimoine des ménages est très inégalement réparti » : pour une fois, ce ne sont pas les ONG comme Oxfam, les syndicats ou autre acteur de la lutte contre les inégalités qui le disent mais… l’Insee ! C’est donc un fait statistique : les inégalités, en France, sont bien présentes.

Selon la dernière étude sur le sujet, publiée jeudi 19 décembre 2019 par l’institut de statistiques, c’est simple : les 10% des ménages les plus riches de France détiennent 50% du patrimoine total. Mais ce n’est pas tout : si on prend la somme du patrimoine des 50% les plus riches, début 2018, ils détiennent 92% du patrimoine total.

Cela signifie tout simplement que les 50% les moins riches ne se partagent que 8% du patrimoine total de l’Hexagone.

Les riches possèdent tout, les pauvres rien

En termes de valeur, l’Insee estime que pour faire partie des 10% des ménages ayant le plus de patrimoine il faut avoir, en patrimoine brut (donc emprunts non déduits), au moins l’équivalent de 607.700 euros (en propriétés immobilières, voitures, œuvres d’art, etc.). Inversement, les 10% les plus pauvres ont un patrimoine qui atteint tout au plus 3.800 euros.

Les 10% des ménages les plus riches valent donc 160 fois plus que les 10% les plus pauvres, selon l’Insee. Une inégalité très élevée qui ne se reflète, en réalité, pas dans les inégalités salariales : la différence de salaire entre les 10% des ménages qui touchent le plus et les 10% qui touchent le moins n’est, en réalité, « que » de 4,6 fois moins.

Les 10% les plus pauvres n’ont pas d’immobilier

Sans surprise, la grande différence entre les ménages les plus pauvres et les autres est l’absence de patrimoine immobilier. Alors qu’en moyenne, selon l’Insee, le patrimoine des ménages français est composé à 61% d’immobilier, 20% d’actifs financiers et 8% de patrimoine résiduel (voiture, bijoux, œuvres d’art, équipements de la maison), chez les 10% les plus pauvres cette hiérarchie est complètement inversée.

Ces derniers ne disposent quasiment que de patrimoine résiduel : il représente 71% de leur patrimoine total. L’Insee explique ça par le fait que les 10% les plus pauvres n’ont « quasiment pas de patrimoine immobilier ».

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis