Inverser la courbe du chômage avant 2017 ? Impossible pour 87 % des Français

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 février 2016 à 7h44
Hollande Inversion Courbe Chomage Impossible Sondage
27%seulement 27 % des sympathisants de gauche pensent que François Hollande pourra inverser la courbe du chômage.

"Impossible n'est pas Français" disait Napoléon ; mais depuis les temps ont changé. Le Chef de l'Etat tente depuis son élection en 2012 d'inverser la courbe du chômage, une expression qui a par ailleurs disparu du discours officiel. Selon un sondage publié lundi 15 février 2016, les Français ne croient pas qu'il y parviendra avant la fin de son quinquennat. Or, de ses propres mots, c'est une condition "sine qua none" pour sa candidature.

9 Français sur 10 ne croient pas à une inversion de la courbe du chômage

François Hollande l'a dit : si le chômage ne baisse pas avant la Présidentielle de 2017 il ne se présenterait pas pour un second mandat. Or, selon le sondage Odoxa pour FTI Consulting, Les Echos et Radio Classique publié lundi 15 février 2016, les Français sont quasiment sûrs qu'il n'y parviendra pas. 87 % des interrogés estiment en effet qu'il ne réussira pas à faire baisser le chômage avant 2017.

Les optimistes ne sont plus que 12 % (7 % de moins qu'en janvier 2016) et même dans son propre camp ils sont peu à y croire : seulement 27 % des sympathisants de gauche pensent qu'il parviendra à faire baisser le chômage.

Le remaniement ? Peu utile pour les Français

Le sondage Odoxa a été mené à l'occasion du remaniement ministériel annoncé en février 2016 et qui n'a absolument pas convaincu : 83 % des interrogés ne pensent pas que la nouvelle politique sera "efficace", 79 % ne pensent pas qu'elle sera "claire" et 75 % n'estiment pas qu'elle sera "juste".

Même chez les sympathisants de gauche, le remaniement ne convainc pas. S'il n'est pas étonnant que seulement 5 % des sympathisants de droite estiment que le nouveau gouvernement mènera une politique "efficace", ils ne sont que 32 % à gauche à penser la même chose.

Nous dirigeons-nous vers une Présidentielle 2017 sans François Hollande ?

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis