L’iPhone pèse de moins en moins lourd dans les résultats d’Apple

Par Olivier Sancerre Modifié le 31 juillet 2019 à 20h01
Apple Iphone Deuxieme Trimestre 2
10 MILLIARDSApple a annoncé un bénéfice de 10 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Dans les résultats d'Apple, l'iPhone reste une valeur sûre, mais la part du smartphone dans les bilans trimestriels du constructeur informatique ne cesse de baisser.

Au deuxième trimestre, cette part de l'iPhone est même descendu sous le seuil des 50%, ce qui n'était jamais arrivé depuis 2012. Les ventes du smartphone ont représenté 26 milliards de dollars sur le chiffre d'affaires total d'Apple de 53,8 milliards. L'iPhone demeure la vache à lait du groupe informatique, mais de moins en moins : il ne pèse plus que 48% des revenus de l'entreprise (les ventes ont baissé de 11,8% par rapport au deuxième trimestre de l'an dernier). Et il est probable que cette part régresse encore durant ce trimestre, alors que la nouvelle gamme ne sortira qu'à la toute fin du mois de septembre.

Sous les 50%

Mais l'iPhone n'est pas l'unique produit d'Apple. Le constructeur basé en Californie peut s'appuyer sur les ventes de Mac et d'iPad : les ordinateurs et les tablettes ont représenté 16,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 19,8%. Apple mise surtout sur ses services : les abonnements de l'App Store, les commissions sur les transactions Apple Pay, Apple Music… Cette activité a permis à l'entreprise d'engranger un total de 11,5 milliards (+12,6%). Des revenus qui devraient encore augmenter avec le lancement programmé en août de la carte de crédit Apple Card aux États-Unis.

Nombreux services en préparation

Apple attend aussi beaucoup de deux autres services, Apple Arcade (jeux vidéo) et Apple TV+ (streaming vidéo), qui seront disponibles cet automne. Quant à l'iPhone, il souffre de plus en plus d'une concurrence féroce de la part des constructeurs chinois, et puis le marché du smartphone haut de gamme sature partout dans le monde. En attendant la prochaine révolution mobile qui sera peut-être portée par la 5G.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis