France : le patrimoine, ça rapporte !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Arnaud Dudognon Modifié le 13 septembre 2012 à 6h57

Les 15 et 16 septembre prochains se tiendront les 29èmes Journées du Patrimoine. Au-delà de l’engouement (12 millions de visiteurs attendus), que représente le Patrimoine dans notre économie ?

On peut considérer que le Patrimoine se constitue des édifices remarquables par leur histoire, leur architecture ou typiques de leur région, soit plus de 500 000 édifices selon la Fondation du Patrimoine. Mais c’est avant tout un lien transgénérationnel (étymologiquement, l’héritage du père) et donc le fruit de l’Histoire séculaire de la France.

La notion tend aujourd’hui à s’élargir aux paysages et à la gastronomie. Difficile d’en calculer les retombées économiques devant les obstacles méthodologiques : intersection de plusieurs secteurs économiques, consolidation de données issues de sources publiques et privées.
En 2009, le ministère de la Culture a néanmoins publié une étude estimant ces retombées à 21 milliards d’euros. Chiffre sans doute sous-estimé.

Sur le plan touristique, l’étude conclut que les retombées s’élèvent à 15,5 milliards d’euros, sur la base des consommations des touristes patrimoniaux. Mais l’on peut penser que le Patrimoine joue une large part dans les critères de décisions des touristes internationaux quel que soit l’objectif du voyage, culturel ou autre ! Or, le tourisme représente 7% du PIB français. Quelle en est la part attribuable au Patrimoine ?

Autre exemple : le ministère s’appuie sur une définition restrictive du Patrimoine pour estimer les retombées dans le secteur du bâtiment (5 milliards d’euros). En élargissant la définition, la Capeb [Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment NDLR] a constaté en 2008 que 80 % des entreprises artisanales interviennent sur le segment du Patrimoine, ce qui permet d’établir qu’elles y réalisent au moins 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Quant à l’aspect immobilier, non reflété dans l’étude du Ministère, il peut être approché ainsi : près de 8 000 transactions d’un montant supérieur à 1 million d’euros ont eu lieu en 2011, selon Xerfi. Cela représente près de 10 milliards d’euros.

Enfin, le Patrimoine génèrerait plus de 500 000 emplois, soit 2 % des emplois français (3 % pour l’automobile). Le Patrimoine est une composante essentielle de notre identité culturelle et explique en partie l’attractivité de notre pays sur le plan touristique. Avec 2,6 visiteurs chaque seconde, la France est de loin la première destination au monde. A n’en pas douter il s’agit du premier actif de la France en ces temps économiques troublés.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Arnaud Dudognon est le dirigeant et le fondateur de visite-privee.com, le réseau social dédié au Patrimoine. Il a d’abord exercé dans le domaine de la finance. Pendant 10 ans, Arnaud Dudognon a conseillé des entreprises familiales, des fonds d’investissements et des groupes industriels dans leurs opérations de fusions et acquisitions. Il a été le collaborateur de grands cabinets et banques d’affaires, tels Lincoln International, Arthur Andersen ou encore Accenture.