Automobile : Renault prépare une voiture à… 5000 euros

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 18 mai 2015 à 9h58
Renault Kayou Marches Emergents Prix Neuf Ultra Low Cost
4000 EUROSRenault veut lancer une voiture qui coûterait 4 000 euros neuve dans les marchés émergents.

Le 20 mai 2015 le groupe Renault va dévoiler ce qui pourrait être une révolution après le succès de la marque low-cost Dacia qui a conquis, lors de la crise économique, l'Europe et le monde : sa nouvelle voiture "ultra low-cost", première d'une gamme entière. Et si tout est encore secret les rumeurs vont de bon train.

Moins de 5 000 euros pour une Renault ?

La nouvelle voiture de chez Renault n'a pas encore de nom officiel mais un est récurrent : Kayou. On ne saura que le 20 mai si c'est effectivement le nome qu'à choisi le groupe ou pas. Mais on peut déjà spéculer sur quelques autres rumeurs insistantes.

A commencer par la question du prix qui est ce qui intéresse le plus en ces temps de crise. Bien que destinée aux marchés émergents, la Kayou (nous allons l'appeler comme ça pour l'instant) pourrait bien arriver également en Europe. Renault n'a pas dit que non... mais elle entrerait directement en concurrence avec la Dacia ce qui pourrait poser problème.

En tout cas, son prix est exceptionnel : 4 000 euros en Inde, principal marché visé par Renault, et 5 000 euros en Europe. La Tata Nano n'a pas de soucis à se faire... elle reste la voiture la moins chère du monde (moins de 2 500 euros neuve).

Recycler des pièces et production délocalisée

Pour avoir une voiture à 4 000 ou 5 000 euros neuve Renault va devoir faire l'impasse sur pas mal de choses... notamment la sécurité. Les équipements seront réduits au minimum ce qui explique entre autres la différence de coût entre l'Europe et les autres pays : les règles de sécurité européennes sont plus strictes.

La production, bien entendu, se fera à l'étranger. En Inde pour la version "marchés émergents", probablement au Maghreb pour la version européenne. Et pour réduire le coût au maximum Renault va s'employer à réutiliser des pièces déjà amorties d'autres modèles. La Kayou sera donc un assemblage de ce qui existe déjà.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis