L’Île-de-France fait fuir les Français

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 12 mars 2015 à 11h30
Embouteillages
18%La population d'Ile-de-France est estimée à 12 millions d'habitants, soit 18% de la population résidant en France.

Ah l'eldorado provincial ! Beaucoup en rêvent, peu franchissent le pas. D'après un sondage réalisé par Michael Page et Page Personnel et publié par Le Figaro, 80% des Franciliens interrogés affirment être prêts à quitter l'Île-de-France.

Seul un Français sur cinq attiré par l'Île-de-France

Pourquoi ? Les raisons sont simples, et semblent légitimes. La qualité de vie y serait mauvaise, le coût de la vie trop élevé et les temps de transports trop longs. Pas faux : les Franciliens mettent, en moyenne, 34 minutes pour se rendre au travail : deux fois plus de temps que les provinciaux, alors qu'ils parcourent, en moyenne, des distances identiques.

D'après l'étude, moins de 20% des Français se disent attirés par cette région.

Dynamisme économique et cadre de vie idéal : le Sud-Ouest a la cote

Bref, s'ils le pouvaient, ils mettraient les voiles. Pour où précisément ? Pour les villes du Sud-Ouest de l’Hexagone, comme Bordeaux ou Toulouse. Cette région "constitue le mélange parfait entre dynamique économique et cadre de vie idéal", explique l’un des responsables de l’étude. Ou bien ils mettraient volontiers le cap à l'Ouest (Nantes, Rennes), en Rhône-Alpes (Lyon) ou en Provence-Alpes Côtes d'Azur (Marseille, Montpellier, Nice), des régions qui arrivent en deuxième position ex-aequo.

Reste que près d’un tiers des Franciliens partis vivre ailleurs sont finalement revenus à leurs premières amours à terme, essentiellement pour se rapprocher de leur famille restée au bercail francilien.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «L’Île-de-France fait fuir les Français»

Laisser un commentaire

* Champs requis