La période des congés d’été est-elle idéale pour entreprendre une détox digitale ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Lam Son Nguyen Publié le 22 juin 2017 à 22h44
France Nouvelles Technologies Deconnexion Addiction
42 %42 % des Français seraient dépendants de leur smartphone.

Avec l’arrivée précoce de la canicule, les vacances d'été résonnent déjà dans l’esprit des Français !

Que la destination estivale retenue soit la plage ou la montagne, les congés laissent entrevoir une période de détente intensive davantage consacrée à la famille et aux amis qu’au travail. Au-delà de favoriser la réduction du stress, la déconnexion permet également de réduire l’exposition de la vie privée des individus.

Cependant, bien que la plupart des Français souhaite se déconnecter durant l’été, y parviennent-il réellement ? Qu’elles sont les habitudes et les contraintes des Français en matière de déconnexion ?

En France, la loi sur la déconnexion est entraînée en vigueur en janvier dernier avec pour objectif de permettre aux salariés de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle. Dans ce cadre, l’entreprise doit tenir un rôle d’exécution et de formation vis-à-vis de ses collaborateurs. Si cette loi s’impose comme un impératif pour séparer ces deux mondes pour une majorité de Français (74 %), ils demeurent 28 % à ne pas reconnaître l’existence de cette loi. Si les obligations professionnelles n'entraient pas en ligne de compte, la moitié des Français serait probablement plus enclin à une détox digitale. L’influence professionnelle se ressent notamment auprès des franciliens qui sont plus nombreux à être contraints que la moyenne nationale de rester joignable par le boulot.

Au-delà des impératifs de travail, l’attachement à l’entourage joue un rôle prépondérant dans l’absence de déconnexion. L’addiction au digital fait aussi figure de rempart à la détox. L’Ifop estime d’ailleurs que 42 % des Français souffre de nomophobie, c’est-à-dire de dépendance à leur smartphone. Les congés d’été riment pour beaucoup de Français avec connexion. L’envie de partager ses vacances avec ses amis à travers les réseaux sociaux, les SMS, etc. ou d’échanger avec ses collègues de bureau (par mail, etc.) peut sembler plus forte que celle de profiter de l’instant.

Or, ce type de comportement impulsif expose l’individu à certains risques. Comme pour tout voyage, en termes de connexion, mieux vaut alors être bien protégé avant de se lancer à l’aventure. Qu'ils utilisent le Wi-Fi de l'aéroport, ou envoient des mails depuis leur chambre d'hôtel, les vacanciers ont tendance à être moyen vigilants à la sécurité de leur connexion lorsqu’ils sont hors de chez eux. Assez étonnant, quand on considère que plus de la moitié ne sait pas reconnaître si un réseau est ou non sécurisé. Pour beaucoup, l’urgence de connexion prime plus que la sûreté de la ligne d’accès. Seul un Français sur trois prendrait le temps de s'assurer que la connexion qu’il utilise est sûre, exposant son appareil aux cybercriminels ainsi qu’au vol de ses données personnelles.

A l’heure où la frontière entre vie privée et vie professionnelle est de plus en plus poreuse, les congés estivaux offrent une alternative à un équilibre nécessaire. Pour les irréductibles, au-delà des gestes simples de protection (utilisation d’un antivirus et mises à jour régulières), l’usage d’un VPN (Virtual Private Network) permettra notamment la sécurité des réseaux Wi-Fi. L’absence de détox digitale en période estivale demeure un choix individuel, cependant, elle ne doit pas pour autant aller de pair avec la prise de risque. Pour un été connecté et sûr, adoptez des gestes de protection simples !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Lam Son Nguyen est expert en sécurité Internet chez McAfee France.

Aucun commentaire à «La période des congés d’été est-elle idéale pour entreprendre une détox digitale ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis