Le tarif réglementé du gaz va de nouveau augmenter fortement en août

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 juillet 2021 à 11h45
Gaz Hausse Trv Aout 1
5,3%La hausse du tarif réglementé du gaz sera en moyenne de 5,3% en août.

Les prix du tarif réglementé du gaz vont fortement augmenter en août, après une hausse très importante en juillet. C'est la conséquence du rebond de l'activité économique et des températures basses jusqu'au printemps.

C'est un coup de massue pour les foyers abonnés au tarif réglementé de vente (TRV) du gaz naturel. Après une augmentation très importante de 10% en juillet, ils vont devoir subir une nouvelle hausse à partir du 1er août, qui sera moins importante mais tout de même significative, de 5,3% en moyenne. C'est la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui est le porteur de la mauvaise nouvelle. Tous les abonnés ne seront pas logés à la même enseigne toutefois, puisque la hausse sera de 1,6% pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson, de 3,3% pour les foyers ayant un double usage du gaz, et de 5,5% pour ceux qui se chauffent au gaz.

Coup dur pour le pouvoir d'achat

Malgré tout, cette deuxième augmentation importante de la facture du TRV à deux mois d'affilée reste une mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat des quelque 3,1 millions de foyers qui sont toujours abonnés au tarif réglementé du gaz naturel. La Commission observe toutefois que depuis le 1er janvier 2019, « les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes d’Engie ont augmenté de 6,5% ». Les prix avaient fortement baissé depuis le début de la crise sanitaire en raison d'un recul important de la demande. Ce n'est désormais plus le cas.

Rebond de l'activité économique

La CRE avance en effet que le rebond de l'activité économique très fort en Asie a fait redécoller la demande en gaz, est donc les prix de l'énergie. En Europe, la demande est alimentée par les besoins en stockage : les températures sont en effet restées basses jusqu'au printemps, par conséquent il a fallu fournir de grandes quantités de gaz pendant plus de semaines qu'en temps normal. Par ailleurs, des opérations de maintenance en mer du Nord et l'augmentation de la consommation du gaz pour la production d'électricité ont fait flamber les prix de l'énergie.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis