Les 7 péchés capitaux du stockage flash

50 %
Le volume de données augmentera de 50 % d'une année sur l'autre.

Ces dernières années le stockage flash défraie la chronique. De nombreux observateurs mettent en avant ses nombreuses qualités tout en oubliant (volontairement ?) les risques que prennent ses utilisateurs.

En tant qu’expert français de Pure Storage, je suis bien placé pour en connaitre tous les dangers. Je pense que le temps de l’omerta doit finir ! Voici la liste des 7 péchés capitaux que va devoir affronter un administrateur système lors de la mise en place d’un système de stockage 100% flash dans son entreprise :

L’orgueil

Quoi de plus plaisant et euphorisant que de mettre en place un système qui dynamise les activités de son entreprise ? L'un des plus grands avantages du stockage 100 % flash est la performance. Grâce à un accès plus rapide aux données, les entreprises peuvent traiter davantage de transactions, accélérer leurs applications et services, et ainsi booster leurs performances et renforcer leur avantage compétitif. Voici quelques exemples où le stockage 100 % flash fait des merveilles : Dans les hôpitaux, il améliore les services de santé en permettant aux médecins de se concentrer sur les soins à apporter aux patients. Dans les établissements scolaires, il brise les conventions en offrant une expérience de formation en ligne plus immersive et plus réactive aux élèves. Dans les entreprises d'e-commerce, il améliore les taux de conversion et réduit les paniers d'achat « abandonnés ». Chez les prestataires de services financiers, il permet d'établir des modèles analytiques complexes en quelques minutes et non plus en plusieurs heures/jours.

??La gourmandise

La technologie s'est développée à un tel rythme effréné ces cinq dernières années qu’on ne peut que se lécher les babines à l’idée de mettre en place un tel système à l’intérieur de son entreprise. L'adoption en force de la technologie flash au détriment des disques mécaniques bouleverse complètement le marché du stockage principal. Ayant bénéficié de développements spectaculaires ces cinq dernières années, le stockage flash est devenu beaucoup plus abordable et facile d'utilisation grâce à des fonctions plug-and-play, ce qui en fait une solution idéale pour les entreprises de toutes tailles. Dans les 10 années à venir, les applications nécessiteront tant de performances que les disques durs ne feront plus le poids face à la latence de la mémoire flash. Côté grand public, la transition vers le stockage 100 % flash va bon train grâce à la prolifération des smartphones et tablettes. Cette même tendance gagnera rapidement les entreprises.

?L’avarice

Quand on se rend compte des économies réalisées en basculant sur un système de stockage 100% flash, l’administrateur système n’aura qu’une envie : les reproduire sur l’ensemble de ses dépenses ! Le préjugé le plus répandu est que le stockage 100 % flash est inabordable. Or, grâce à de nombreuses méthodes de déduplication, de compression et autre moyen de réduction de données, la donne a changé. Aujourd'hui, le coût par gigaoctet du stockage flash peut être considérablement inférieur à celui des disques durs. Dans le passé, seules les plus grandes entreprises pouvaient s'offrir de la mémoire flash. Grâce à la MLC grand public, même les PME peuvent désormais bénéficier du stockage flash.

La luxure

Les données explosent tellement que certains parlent de data porn. Avec le flash, vous pourrez vous jeter la tête la première dedans ! Ainsi, selon les prévisions de l'IDC, le volume des données augmentera de plus de 50 % chaque année et cette tendance n’est pas prête de s’arrêter. La demande en systèmes de stockage risque d'atteindre des sommets. En outre, suite à l'émergence de nouvelles technologies telles que le cloud computing, la virtualisation et le Big Data, les entreprises exigent de plus en plus des hautes performances, une puissance optimale et une plus grande efficacité. Et pour cause : sur le marché actuel, la compétitivité tient surtout à la réactivité. Le stockage 100 % flash offre de meilleures performances que les anciens disques mécaniques. Le choix est donc évident pour les entreprises qui cherchent à aller de l'avant.

La colère

On ne peut qu’être furieux quand on se rend compte que, malgré les montants astronomiques investis dans les disques durs ces dernières années, ceux-ci ne sont plus adaptés aux besoins. Pour mettre en place une gestion en temps réel de vos activités, vous ne devez pas vous contenter de repenser l'aspect logiciel. Il convient de revoir l'intégralité des performances de l'infrastructure informatique car des goulets d'étranglement pourraient sonner votre glas. Les disques durs sont tout bonnement trop lents pour suivre l'évolution de votre infrastructure informatique en termes d'efficacité et de productivité. A contrario, le stockage 100 % flash est tout indiqué pour dynamiser votre infrastructure, surtout depuis que l'investissement est rentabilisé en près d'un an (selon le rapport Forrester sur l'impact économique total de Pure Storage).

La paresse

Investir dans une solution qui vous demande moins de travail et de visibilité à long terme conduit forcement à un peu de procrastination !  Le stockage flash est à l'épreuve du temps. Les baies de stockage actuelles représentent un investissement de 5 ans incluant la mise en service, l'utilisation et la migration en fin de vie. Selon la loi de Moore, les charges de travail augmentent de façon exponentielle. Ainsi, le stockage déployé aujourd'hui doit être capable de supporter les charges de travail des serveurs et applications de 2020. Les technologies de disques durs actuelles ne pourront pas répondre à ce besoin en capacités, en consommation énergétique ou en performances. Seule la technologie flash est à même de le faire.

L’orgueil

Avoir une solution de stockage flash avant tout le monde alors que cela va bientôt devenir la norme dans l'entreprise, cela crée forcément une fierté bien légitime. En dehors du datacenter, c'est le stockage flash qui rend les smartphones et les applications Web grand public (Google, Facebook, etc.) si rapides. Beaucoup d'ordinateurs portables utilisent le stockage flash, sous la forme de SSD. Nos téléphones et lecteurs MP3 utilisent le flash. Les moteurs de recherche et les réseaux sociaux analysent les problèmes et nous proposent des résultats avant même que nous ayons fini de taper et tout cela grâce au flash. 2015 sera l'année où le stockage 100 % flash deviendra la norme dans l'entreprise. Voila vous êtes au courant désormais. N’investissez dans le stockage flash qu’à vos risques et périls !


A découvrir