Les étudiants et les apprentis ne toucheront pas la prime d’activité

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 21 avril 2015 à 11h08
Jeunes Enfoires Chanson Jeunesse Scandale
20%En France, un jeune sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

Le dispositif aurait été bien trop coûteux ! Un million de jeunes de moins de 25 ans qui travaillent mais ne gagnent que le Smic vont être aidés par l'Etat, au même titre que les plus de 25 ans dans ce cas. Mais les étudiants et les apprentis ne sont pas concernés, malgré le flou entretenu par François Hollande. La précision vient du ministère du Travail : le débat est clos !

Les intérimaires oui, les apprentis non

Le gouvernement va donner à "toutes les personnes qui sont dans les petits boulots, l'intérim, le temps partiel une prime supplémentaire pour que ça puisse être avantageux de travailler, de continuer à travailler" malgré de bas salaires, a expliqué le président de la République sur le plateau du Supplément de Canal +. Evidemment, cela concerne les jeunes Smicards. Mais c'est tout !

Etudiants et apprentis ne sont "pas éligibles" à cette mesure qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2016, a précisé le ministère.

Un chèque jsuqu'à 230 euros par mois

Cette prime d'activité est un nouveau dispositif qui fusionne deux primes existantes : le RSA-activité et la prime pour l’emploi. Actuellement, seuls les travailleurs payés au Smic âgés de plus de 25 ans la touchent.

Désormais, 1 million de jeunes de moins de 25 ans pourront aussi recevoir un chèque mensuel de 100 à plus de 200 euros selon les cas, s'ils en font la demande auprès de leur caisse d'allocations familiales.

En 2012, le candidat Hollande disait vouloir "être jugé sur un seul objectif : est-ce que les jeunes vivront mieux en 2017 qu’en 2012 ?". Il a encore deux ans pour tenir son pari !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis