Les régions vont-elles rendre les transports scolaires gratuits ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 4 février 2016 à 10h14
Reforme College Education Nationale Ecole
44 millions d'élèves ont besoin des transports scolaires chaque jour.

Ce n’est pas simple. Les lycées sont gérés par les régions, les collèges par les départements. Et les transports scolaires, jusque-là gérés par les départements, viennent d’être transférés aux régions (sauf le transport spécial des élèves handicapés vers les établissements scolaires). Vous nous suivez ?!

Le transport scolaire pour tous ?

Les 13 nouvelles régions (contre 22 auparavant) nées de la réforme territoriale se sont vues confier la compétence de l’organisation des transports scolaires. Vont-elles réussir à mutualiser les coûts ? C’est là tout l’enjeu.

Auparavant, les départements géraient, tant bien que mal, les transports scolaires. Mais souvent endettés voire au bord de la faillite, ils peinaient à assurer la gratuité des transports scolaires pour tous. Si bien que certaines familles devaient payer parfois plusieurs centaines d’euros chaque année pour acheminer leurs enfants sur les bancs de l’école.

La région va t-elle se montrer plus généreuse ?

Ainsi en Seine-et-Marne, des parents d’élèves, des enseignants et leurs syndicats s’inquiètent que la fin de la gratuité des transports scolaires, une menace réelle dans leur territoire, n’entraîne de fortes inégalités. Certains élèves habitant en zones rurales verraient leurs frais de transport augmenter de 12 à 190 € voire 330 € !

Dans le nord de la France, le transport des collégiens et des lycéens du Pas-de-Calais est pris en charge par leur département, tandis que les élèves du Nord doivent, pour certains, payer pour aller en cours. Quel arbitrage va réaliser la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie ?

Cela dépendra certainement de ses marges de manœuvre financières et du budget qu’elle décide d’allouer aux transports scolaires, au détriment d’autre chose… Le problème se pose dans de nombreux autres territoires. Pas simple, on vous le disait !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis