Amazon : les sénateurs s’opposent au port gratuit et aux 5 % de remise sur les livres

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 9 janvier 2014 à 13h51

C'est le combat de David contre Goliath. Mais David peut ajouter aujourd'hui une corde de plus à son arc. Le Sénat vient en effet d'adopter en première lecture une loi interdisant à Amazon de cumuler frais de port, et remise de 5 % pour écouler ses livres.

Serait-ce la fin du dumping d'Amazon en France ? Un point que dénoncent depuis quelque temps les libraires, mis en difficulté par le géant de la vente sur Internet, qui a pour but non masqué de vendre ses livres, à la limite de la perte, pour à terme devenir le principal revendeur d'ouvrages au monde. Quitte à écraser quelques traditionnelles librairies sur son passage.

Amazon cumule frais de port gratuits et remise de 5 % sur le prix du livre

Pour cela, Amazon, mais aussi Fnac.com pour ne citer que les deux leaders français, cumulent la gratuité des frais de port ainsi qu'une remise de 5 % sur le prix d'un ouvrage, de manière à inciter les consommateurs à commander chez eux, plutôt que dans une librairie classique. Un point que les sénateurs viennent d'interdire, dans la nuit de mercredi à jeudi, en complétant une loi déjà adoptée à l'Assemblée en première lecture.

Une pratique jugée déloyale par les librairies de France

Cette proposition de loi, déposée par des députés UMP, ne contenait qu'un seul article. Ce dernier insère notamment dans la loi Lang de 1981, sur le prix unique du livre, un alinéa qui stipule qu'un vendeur ne peut cumuler frais de port et réduction, dans le cas de l'expédition d'un livre à l'acheteur. Une pratique que les libraires indépendants jugent aujourd'hui déloyale.

Une remise sur le prix du livre préférée à une réduction des frais de port

Le texte adopté par l'Assemblée prévoyait, en remplacement, que les vendeurs en ligne pourront désormais proposer une réduction des frais de port, pour la livraison du livre, équivalant à 5 % du prix initial de l'ouvrage. Mais le Sénat a préféré l'application d'une remise de 5 % sur le prix du livre, tout en interdisant la gratuité des frais de port. Le texte repart à partir de ce jeudi à l'Assemblée nationale, où il doit être examiné en seconde lecture avant l'adoption définitive, qui donnera un peu d'air aux libraires de France si la loi est définitivement adoptée... et les décrets d'application, publiés.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Amazon : les sénateurs s’opposent au port gratuit et aux 5 % de remise sur les livres»

Laisser un commentaire

* Champs requis