Liposuccion : gare aux idées fausses

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Thierry Ktorza Publié le 7 décembre 2014 à 4h58

La liposuccion est née en 1980, elle est encore très jeune puisque sa durée d'évolution est à l'heure actuelle de 34 ans seulement.

Elle permet de retirer la graisse excédentaire avec un effet de rétraction sur la peau permettant d'éviter d'avoir à retirer la peau en excès par de grandes cicatrices. Les cicatrices de liposuccion sont donc totalement négligeables puisqu'elles mesurent 3mm de longueur au maximum.

Parmi les idées fausses, il faut savoir qu'il est préférable de perdre le poids excédentaire après la liposuccion qu'avant. Pour deux raisons, cela permet une meilleure rétraction de la peau et donc un meilleur résultat d'une part. Et d'autre part, ces patientes désireuses de liposuccion sont souvent épuisées par de nombreux régimes successifs qui se sont tous soldés par des échecs. C'est le résultat souvent spectaculaire de la liposuccion qui permet un déclic psychologique et une perte de poids ultérieure.

En outre, il ne faut jamais comparer les litres retirés au cours de la liposuccion et les kilos perdus par un régime. 5 à 6 litres reste le volume maximal qu'il est possible de retirer sans danger lors d'une liposuccion. Cela permet de remodeler totalement une silhouette chez une patiente de 70kg. Car cette graisse est retirée là où il faut. Or 5 kg perdus au cours d'un régime le sera toujours aux dépens de la totalité de la silhouette et le résultat sera nettement moins spectaculaire.

Parmi les autres idées fausses, on entend souvent dire que la graisse revient après la liposuccion. C'est totalement faux. Le corps est remodelé par la liposuccion une fois pour toutes. J'ai pu le constater avec des patientes opérées vingt ans plus tôt. Une culotte de cheval qui a disparu ne revient jamais. Pour la raison suivante, les cellules graisseuses sont retirées de la zone en question et même en cas de reprise de poids, la graisse va se répartir de façon harmonieuse sur l'ensemble du corps et non plus sur des zones localisées. Si la liposuccion a été bien réalisée, il n'est jamais nécessaire de réitérer l'intervention.

Une des grosses nouveautés réside dans la possibilité de lipofilling associé. Le lipofilling permet d'utiliser la graisse retirée lors de la liposuccion pour la réinjecter ailleurs en cas de besoin. La demande est aujourd'hui de plus en plus forte pour augmenter le galbe fessier ou la poitrine. C'est donc une façon de recycler la graisse et de permettre une redistribution des volumes de la silhouette.

De très nombreuses techniques comme les ultra sons, la liposuccion vaser, ou autre ont été mises au point pour concurrencer ou épauler la liposuccion. Il faut savoir qu'aucune de ces techniques n'a permis de meilleurs résultats que la liposuccion traditionnelle. Pour la raison suivante : c'est l'extraction physique de la graisse qui permet d'obtenir le résultat. Or toutes ces techniques reposent sur la mobilisation des cellules graisseuses, pas leur élimination physique. Or l'organisme est incapable d'éliminer la graisse par lui-même sans être aidé par la liposuccion.

70% du résultat est obtenu après deux mois, 100% à un an. Très souvent, les patientes ne se rendent pas compte du résultat du fait de sa progressivité , et c'est lors de l'analyse des photos avant après qu'elles réalisent pleinement la transformation de leur silhouette.

Enfin, il faut savoir que toute liposuccion, aussi minime soit-elle, reste une véritable intervention de chirurgie, et qu'à ce titre , elle doit toujours être pratiquée par un chirurgien plasticien dans une structure chirurgicale avec toutes les normes de sécurité en vigueur. C'est médico-légal.

Autres idées fausses

La liposuccion permet de traiter la cellulite ou peau d'orange : FAUX. La liposuccion retire la graisse profonde mais jamais la graisse superficielle responsable de l'aspect peau d'orange de la cellulite. Elle n'a aucune efficacité dessus.

Une liposuccion du ventre est déconseillée avant une grossesse : FAUX. Dans la mesure ou la liposuccion ne retire pas de peau sur le ventre, celle ci n'a aucune incidence sur une grossesse à venir.

liposuccion fausses idees explications comprendre chirurgie esthétique graisse

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

      Le docteur Thierry Ktorza est un chirurgien reconnu par le conseil de l'ordre comme spécialiste exclusif en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique depuis 1998. Il est ancien interne des hôpitaux de Paris, et également Ancien Chef de Clinique Assistant à la Faculté en 1995. Diplômé du Collège de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique et également de l'European Board of Plastic Surgery depuis 1999, il est aussi membre de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique depuis 1998.Le docteur Thierry KTORZA, chirurgien plasticien, fait partie des 700 chirurgiens qualifiés en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique par le conseil de l'ordre des médecins. Il intervient principalement pour des augmentations mammaires, liposuccions et rhinoplasties.Le Docteur Thierry Ktorza, chirurgien esthétique, a créé le site www.lachirurgieesthetique.org en 1998 après avoir constaté le manque d'information disponible librement sur les interventions de chirurgie esthétique et l'opacité des praticiens à délivrer rapidement des informations sur les différentes interventions. Le site est aujourd'hui l'un des principaux moyen d'obtenir sous 24 heures les réponses que l'on se pose sur la chirurgie esthétique      

Aucun commentaire à «Liposuccion : gare aux idées fausses»

Laisser un commentaire

* Champs requis