Les loyers repartent à la hausse comme jamais depuis 2014

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 avril 2017 à 5h56
Loyer Hausse Encadrement Indice Insee Bail Prix
0,18%L'indice de révision des loyers avait augmenté de 0,18 % sur un an au quatrième trimestre 2016.

Mauvaise nouvelle pour les locataires, surtout ceux qui habitent dans des zones tendues où les loyers sont déjà très hauts malgré, pour Paris et Lille, la décision de les encadrer légalement : ils vont payer de plus en plus cher. L’Insee a dévoilé jeudi 13 avril 2017 les derniers chiffres de son indice de référence des loyers et il est en hausse comme jamais depuis 2014.

L’inflation tire l’indice de révision des loyers vers le haut

L’indice de révision des loyers, fixé par l’Insee, est utilisé par les propriétaires et les gestionnaires pour recalculer le loyer annuel qu’un locataire doit payer à son propriétaire : il est en effet impossible, en cas de renouvellement de contrat, de changer le loyer du locataire d’un montant supérieur à l’application stricte de cet indice. Dans le cadre d’un nouveau contrat, par contre, les propriétaires sont toujours libres (sauf dans le cas précis de la mise en place d’un encadrement des loyers).

La hausse de l’indice de révision des loyers est donc une mauvaise nouvelle pour les locataires : plus cet indice est élevé, plus leur loyer augmente. Et comme cet indice est fixé sur l’inflation en France et que celle-ci augmente, elle atteint 1 % selon l’Insee en mars 2017, il est logique qu’il augmente.

Une augmentation jamais vue depuis 2014 mais loin des niveaux de 2012

L’indice des loyers pour les locataires français a été fixé par l’Insee à 125,90 pour le premier trimestre 2017. Il augmente de 0,51 % sur un an et c’est l’augmentation la plus importante depuis plus de deux ans : un tel niveau d’augmentation n’avait plus été enregistré depuis le deuxième trimestre 2014.

Reste que le niveau de revalorisation des loyers en France est toujours très bas par rapport aux niveaux de 2012 : au premier trimestre 2012, selon les données de l’Insee, l’indice avait été revalorisé de 2,24 % sur un an. La chute a été, depuis, quasiment continue du fait de la crise. Les l’indice avait même baissé de 0,01 % sur un an au quatrième trimestre 2015.

Mais depuis le troisième trimestre 2016 la tendance s’est inversée : +0,06 %, puis +0,18 % au quatrième trimestre 2016 et maintenant +0,51 %.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio