Les masques en tissu français ont-ils trois couches comme le préconise l’OMS ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 12 juin 2020 à 17h36
Masque Reutilisable Coronavirus
3 épaisseursSelon l'OMS, les masques en tissu doivent présenter 3 épaisseurs.

Le 5 juin 2020, l’Organisation Mondiale de la santé a indiqué que pour pouvoir « fournir une barrière mécanique », les masques en tissu devaient présenter trois épaisseurs. Une information qui tombe un peu tard, non ?

L'OMS préconise trois épaisseurs pour les masques en tissu

Voici le énième épisode de ce que l’on pourrait nommer "L’affaire des masques". Après un premier épisode haut en couleur durant lequel Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, nous expliquait que les masques ne servaient à rien ; vint l’épisode où l’on apprenait que le port du masque était obligatoire. S’ensuivit le troisième épisode nous apprenant qu’après une pénurie de masques, nous en avions trop en France. Sollicités par les pouvoir publics de faire des masques jetables en urgence, plus de 400 entreprises se retrouvent avec près de 40 millions de protections sur les bras.

Espérons pour les fabricants français que les masques en tissu qu’ils ont en surstock et vont devoir vendre tant bien que mal, aient bien mis trois épaisseurs de textile, comme le préconise l’Organisation Mondiale de la santé. En effet, dans une directive publiée le 5 juin 2020, l’OMS indique qu’il faut trois couches de tissu pour que les masques soient pleinement protecteurs contre le covid-19.

Une information qui tombe trop tard ?

Un tissu absorbant, un tissu filtrant et un tissu non-absorbant. Ces trois matériaux devant être cousus dans cet ordre pour pouvoir « fournir une barrière mécanique », a détaillé l’épidémiologiste Maria D. Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS sur le coronavirus, lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée à Genève début juin.

Une information qui est tombée une fois que des millions de masques français ont été fabriqués. Selon la secrétaire d'État à l'Économie, Agnès Pannier-Runacher, 10% des entreprises ayant fabriqué ces masques n’arrivent pas à écouler leurs stocks. Pas sûr qu’elles y parviennent à présent…

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste spécialisée dans la santé et l'économie.