McWhopper : le coup marketing de Burger King

Par Olivier Sancerre Modifié le 27 août 2015 à 6h19
Shutterstock 237603685
21Depuis 2012, Burger King a ouvert 21 restaurants en France.

À quoi reconnait-on un coup de pub réussi ? Au fait que tout le monde en parle ! Et à ce petit jeu médiatique, Burger King n'est pas mauvais. La « maison du Whopper » a tout simplement proposé à son grand rival McDonald's d'enterrer la hache de guerre… au moins pour une journée.

Afin de fêter comme il se doit la Journée internationale de la paix, qui se déroule le 21 septembre prochain, Burger King a acheté plusieurs pleines pages dans de grands quotidiens américains. L'idée : promouvoir la paix donc, en proposant à son grand concurrent McDonald's de créer non seulement un restaurant commun, mais aussi un sandwich commun.

Sandwich commun

Le McWhopper, tel que Burger King l'a baptisé, reprendrait les 6 éléments qui ont fait du Big Mac un succès international, ainsi que 6 éléments du Whopper, la spécialité du trublion du burger. Charge aux deux équipes des deux enseignes de se mettre d'accord sur les proportions… Le tout ne donnerait pas nécessairement un chef d'œuvre culinaire, mais le symbole serait fort et marquerait une pause dans la « guerre des burgers ».

Quant au restaurant, il serait éphémère (ouvert durant 24 heures seulement) et il se situerait à Atlanta, à égale distance entre Chicago et Miami les sièges sociaux des deux entreprises. Et évidemment, chaque enseigne apporterait aussi ses propres équipiers. Fernando Machado, le vice-président de Burger King en charge du marketing, a fait savoir dans le communiqué de presse que McDonald's restait évidemment « libre » d'accepter ou pas l'offre.

Réseaux sociaux

En attendant, c'est Burger King qui retire les marrons du feu : la proposition fait le buzz sur les réseaux sociaux, où l'on se demande à quoi ressemblerait ce McWhopper — histoire de donner plus de consistance à cette offre, Burger King n'a évidemment pas manqué de créer un site web dédié, où la proposition est annoncée comme « 100% sincère ».

McDonald's ne pouvait rester silencieux, mais malheureusement l'enseigne a décliné l'offre de son concurrent. Tout en saluant la proposition iconoclaste, et en soulignant l'importance de célébrer la paix partout dans le monde, le géant du fast-food a indiqué que les deux groupes pouvaient travailler ensemble sur une initiative plus importante, sans hélas rentrer dans les détails. « La prochaine fois, passez un coup de fil », conseille McDo.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.