Le moral des patrons reprend des couleurs d’après l’Insee

Par Olivier Sancerre Modifié le 23 octobre 2015 à 18h26
Shutterstock 220240309
10 MILLIARDSLes Français vont bénéficier d'un gain de pouvoir d'achat de 10 milliards d'euros cette année.

Signe des temps : les patrons français sont un peu plus optimistes. Dans son dernier baromètre mensuel sur le climat des affaires, l'Insee enregistre une hausse modérée de 1 point de cet indice, qui repasse au-dessus du seuil des 100 points.

C'est une première depuis le mois d'août 2011, qui signale un climat économique en nette amélioration. Parmi les raisons qui poussent les chefs d'entreprises à un certain enthousiasme, on trouve évidemment le prix du pétrole toujours aussi bas qui stimule la consommation des ménages, et des salaires qui augmentent malgré une inflation peu élevée. Le gain de pouvoir d'achat en 2015 se montera à 10 milliards d'euros rendus aux Français, estime l'Insee, grâce à la baisse du pétrole.

Commerce

Parmi les secteurs qui se réjouissent de cette situation et en attendent des avantages, le commerce de détail. L'indice du climat des affaires est de 110, du jamais-vu depuis sept ans — mieux encore, cette confiance dans l'avenir aura un impact sur l'emploi. L'Insee note ainsi une dynamique concernant les embauches, ce qui devrait se répercuter sur le taux de chômage (un peu). Les secteurs de l'immobilier et le transport de marchandises vont également en profiter.

Bâtiment

En revanche, c'est toujours la soupe à la grimace pour le bâtiment où les performances demeurent médiocres, avec une baisse des commandes entraînant un marasme des embauches. L'industrie manufacturière est un peu mieux lotie avec une stabilisation attendue des affaires. Tout cela pousse l'Insee à valider les estimations de croissance pour cette année, qui est de 1,1% — là aussi, du jamais vu depuis 2011.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.