Mozambique : amélioration de la situation sécuritaire dans le Cabo Delgado

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Louise Tavares Modifié le 4 octobre 2021 à 17h26
Mozambique%20afrique

Ces dernières semaines, selon le contingent militaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), la situation sécuritaire s’est nettement améliorée dans la région du Cabo Delgado, dans le nord du Mozambique.

Cela est particulièrement vrai pour les districts de Mueda, Macomia et Nangade, où a été constatée une reprise des activités économiques ainsi qu’un retour de l’aide humanitaire, pour la première fois en six mois.

Cette amélioration est notamment due à l’intervention du Rwanda, dont les forces constituées d’un millier d’hommes ont repris, à l’issue d’une opération éclair, le contrôle de la ville portuaire de Mocimboa da Praia début août 2021. La ville était aux mains des djihadistes depuis un an.

Pour rappels, les conflits dans la région du Cabo Delgado menés depuis fin 2017 ont provoqué le déplacement de plus de 800 000 personnes et fait plus de 3 100 décès, dont une majorité de civils, selon l’ONG Acled.

L’amélioration de la situation devrait permettre aux autorités de relancer les projets de gaz naturel liquéfié dans le district de Palma, menés par Total ; selon la banque africaine de développement, les projets pourraient voir le jour dans un délai de 12 à 18 mois, si le retour à la normale était confirmé.

La rumeur selon laquelle la France – et même Total – auraient financé l’intervention du Rwanda au Mozambique a été formellement démentie par le président rwandais Paul Kagamé, qui a affirmé que son armée était intervenue uniquement dans le but de protéger les civils et que celle-ci était autofinancée.

Afin de démontrer la réussite de son opération, Paul Kagamé s’est rendu dans la province du Cabo Delgado pour une visite de deux jours le 24 septembre.

Toutefois, cette intervention soulève certaines questions notamment sur les motivations profondes du Rwanda. Ainsi, le site d’information mozambicain Zitamar News a notamment posé la question « Que gagne le Rwanda à se déployer au Mozambique ? », se demandant quelles étaient les contreparties perçues par le Rwanda en échange de son intervention.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Louise Tavares : chercheuse en sciences politiques, spécialisée sur les pays d'Afrique lusophone.