150.000 mariages en 2020 : au plus bas depuis 1945

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 février 2022 à 8h59
Mariage Couple Mixte France
31,2%Entre 2019 et 2020, le nombre de mariages en France a chuté de 31,2%.

Les amoureux du monde entier, ou tout du moins du monde occidental, se préparent à fêter la Saint-Valentin ce 14 février 2022. Hasard du calendrier ou véritable volonté de l’Insee concernant cette date, l’institut de statistiques a publié, quelques jours avant, les données sur le nombre de mariages en 2020. Un nombre qui n’a jamais été aussi bas depuis… la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Moins de 160.000 mariages en France en 2020

Selon les données de l’Insee publiées le 11 février 2022, le nombre de mariages en France en 2020 a été on ne peut plus bas. Sur l’ensemble de l’année, seulement 154.600 mariages ont été célébrés dans l’Hexagone : 150.000 couples de sexe différent et 4.600 couples de même sexe se sont dit « oui ». Or, comme le souligne l’institut de statistiques, il s’agit là du nombre « le plus faible depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ».

Entre 2019 et 2020, la chute a été considérable : près d’un tiers des mariages de moins (-31,2%). De quoi accélérer la baisse continue du nombre de mariages en France depuis les années 2000, bien que cette baisse historique soit, bien évidemment, liée à la pandémie de Covid-19.

La baisse du nombre de mariages varie selon l’âge...

L’Insee explique bien évidemment la baisse du nombre de mariages en France par les divers confinements qui ont frappé le pays en 2020, le gouvernement ayant interdit les célébrations (sauf exceptions) puis les ayant autorisées avec d’importantes restrictions en termes de nombre d’invités. Pour certains couples, impossible de se marier dans ses conditions : une partie de la famille ou des amis n’auraient pas pu rejoindre la cérémonie.

Mais l’Insee souligne aussi une variation conséquente dans la baisse du nombre de mariages en France… en fonction de l’âge des mariés. Par rapport à la moyenne annuelle, soit une baisse de 31,2%, ce sont les 35-44 ans qui ont le plus renoncé : entre 2019 et 2020, le nombre de mariages célébrés dans cette tranche d’âge a chuté de 33,8%.

Inversement, chez les 55 ans et plus, la baisse est quasiment de moitié inférieure, s’établissant à -18,2%.

… et selon la région

Autre enseignement de l’étude de l’Insee sur les mariages en 2020 : toutes les régions de France n’ont pas été touchées de la même manière par le renoncement au mariage. Avec une baisse du nombre de mariages de 27,7%, l’Occitanie est la région métropolitaine la moins touchée (derrière la Guadeloupe avec -27,5%).

Au contraire, en Métropole, c’est en Corse que le nombre de mariages a le plus baissé (-38,8%), mais ce sont surtout Mayotte et la Guyane qui ont vu le nombre de mariages chuter le plus, de plus de 40%.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «150.000 mariages en 2020 : au plus bas depuis 1945»

Laisser un commentaire

* Champs requis