Un nouveau prêt garanti pour les entreprises du tourisme

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 août 2020 à 9h38
Pret Garanti Tourisme 1
0,25%Le prêt proposé par l'État a un taux d'intérêt de 0,25%.

Le gouvernement va faire un nouveau geste pour soutenir les secteurs du tourisme et de l'hôtellerie, fortement impactés par la crise du coronavirus : un prêt garanti pour les entreprises ayant une activité saisonnière.

Ce nouveau prêt entrera en vigueur au début du mois d'août. Devant les caméras de Cnews, Bruno Le Maire a indiqué qu'il pourra se monter jusqu'à 80% du chiffre d'affaires de l'hôtel ou du restaurant. Le taux d'intérêt de ce prêt sera très bas, de l'ordre de 0,25%. Le gouvernement entend ainsi soutenir des secteurs « touchés de plein fouet par la crise » : hôtellerie, restauration et tourisme sont particulièrement concernés, tout comme les entreprises du monde de la nuit. Ce coup de pouce, qui s'ajoute aux différents dispositifs déjà proposés aux entreprises, va leur permettre de faire face aux problèmes de trésorerie engendrés par la chute brutale de la clientèle.

Jusqu'à 80% du chiffre d'affaires

Le ministre de l'Économie a toutefois précisé que seules les entreprises ayant une activité saisonnière réalisant 80% de leur chiffre d'affaires annuel en moins de trois mois pourront bénéficier d'un prêt garanti à hauteur de 80%. Le secteur du tourisme peut aussi compter sur le dispositif de chômage partiel, toujours en œuvre jusqu'à la fin de l'année, pour éviter les licenciements. Et de nouvelles exonérations de charge ne sont pas à exclure. Les entreprises du tourisme emploient 2 millions d'emplois et pèse 8% du produit intérieur brut français. Impossible de ne pas le soutenir dans cette tempête.

18 milliards d'euros d'aides

Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État au Tourisme, a expliqué que les pouvoirs publics ont investi 18 milliards d'euros en mesures de soutien et d'investissements. Mais il admet que pour certaines entreprises, l'année risque d'être « blanche », c'est à dire sans activité. Un cinquième d'entre elles pourraient se retrouver au bord de la faillite d'ici la fin de l'année si la situation ne se redresse pas rapidement. Dans le monde, le secteur du tourisme a perdu 320 milliards de dollars, selon l'Organisation mondiale du tourisme.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis