Dette US, saison 2 : Et pour six semaines de plus ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 11 octobre 2013 à 2h45

Deal or no deal ?! A six jours de l'échéance fatidique, les républicains ont enfin fait une proposition pour sortir d'une des impasses dans laquelle le pays se trouve : ils ont proposé de relever, de manière temporaire pendant six semaines, le plafond de la dette (il doit être atteint ce 17 octobre, date à laquelle le pays fera défaut, ne pouvant plus emprunter sur les marchés pour financer ses dépenses).

Barack Obama dit niet au relèvement temporaire du plafond de la dette

En somme, de repousser à nouveau le problème à plus tard. Rendez-vous serait donc pris pour le 22 novembre, pour savoir si oui ou non, les Etats-Unis se lancent alors dans le scénario noir du défaut de paiement, que le monde entier redoute.

Rassurées, toutes les Bourses du monde ont évolué en hausse.

Mais c'était sans compter sur Barack Obama, qui a refusé cette proposition !! Les discussions continuent donc entre démocrates et républicains. Visiblement, elles avancent tout de même.

Le président arrachera-t-il un meilleur compromis que celui proposé par ses adversaires politiques, républicains et membres du Tea Party réunis, lesquels sont en chute libre dans les sondages car jugés responsables par une majorité d'Américains de la situation actuelle ?

L'Obamacare, au coeur de la double crise budgétaire actuelle

En attendant, le shutdown partiel de l'administration se poursuit et entame sa deuxième semaine.

Rappelons que les deux crises actuelles, dont les conséquences économiques dépassent largement les frontières américaines, sont liées à une volonté farouche des républicains, majoritaires à la Chambre des représentants (mais minoritaires au Sénat), de ne pas financer la réforme de l'assurance-maladie voulue par Barack Obama, l'Obamacare, et plus largement, de couper drastiquement dans les dépenses publiques pour rééquilibrer les comptes du pays.

Mais pendant combien de temps le président de la première puissance économique mondiale peut-il se permettre d'enchainer avec une telle cadence, tous les ans voire tous les trimestres !, de telles crises budgétaires ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis