Omicron : le gouvernement va-t-il continuer la stratégie du zéro confinement ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 27 décembre 2021 à 10h09
1024px Emmanuel Macron 2017 05 29%2c Cropped
21,5%21,5% de la population n'est pas vaccinée en France.

L’élection Présidentielle de 2022 pèse lourd dans la balance des choix politiques visant à contrer la pandémie : alors que celle-ci a dépassé tous les records, le gouvernement n’a décidé d’aucune mesure forte contre le virus. Pas de confinement ni de couvre-feu avant Noël… et potentiellement pas avant 2022 malgré l’avis du Conseil Scientifique.

Record de cas, taux d’incidence record… mais pas de confinement

Samedi 25 décembre 2021, c’est arrivé : pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid-19 il y a plus de deux ans, la France a enregistré plus de 100.000 nouveaux cas en 24 heures. 104.611, très précisément selon Santé Publique France. Le taux d’incidence explose dans certaines régions, passant au-dessus de 800… et les 20-39 ans sont les plus touchés. L’Île-de-France a enregistré un taux d’incidence sur cette tranche d’âge de plus de 2.800.

Pour autant, le gouvernement a maintenu sa ligne : pas de confinement ni de couvre-feu, et des restrictions minimes centrées sur les discothèques qui sont fermées jusqu’à début janvier 2022. Une stratégie qui servait à « sauver Noël » et qui pourrait bien être maintenue lundi 27 décembre 2021 alors qu’un nouveau Conseil de Défense Sanitaire se tient sous l’égide du président de la République.

Pas de confinement ni de couvre-feu pour le 31 décembre 2021 ?

Quelques restrictions ont déjà été annoncées : le 31 décembre 2021 il n’y aura pas de feux d’artifices, il sera interdit de danser dans les bars, et la vente d’alcool sera limitée. Aux Préfets d’adapter ces mesures à leurs territoires, en fonction de la nécessité. Mais aucun couvre-feu ni aucun confinement ne semblent à l’ordre du jour.

Selon Le Figaro, Emmanuel Macron, pas encore officiellement candidat à sa réélection, ne veut pas « verser dans le catastrophisme de ceux qui veulent tout fermer », explique son entourage. Pourtant, le nombre de cas explose : la France a franchi la barre des 9 millions de cas depuis le début de la pandémie, tandis qu’on déplore plus de 1.000 nouveaux décès en une semaine au 27 décembre 2021 (3.681 sur 28 jours) dans l’Hexagone selon l’Université Johns Hopkins.

Le vaccin et le futur Pass vaccinal vont-ils suffire ?

Face à la recrudescence des nouveaux cas, selon les premiers éléments le Conseil de Défense Sanitaire du 27 décembre 2021 ne devrait pas annoncer de confinement ou de couvre-feu, malgré les demandes répétées du Conseil Scientifique et d’une partie de la population. Il sera surtout question de la stratégie actuelle, celle du « tout vaccin ».

Le gouvernement veut accélérer encore la vaccination, surtout la troisième dose de rappel, et espère que les derniers antivaxs changent d’avis face à la situation. Le Pass vaccinal devrait venir en soutien puisqu’il supprimera le Pass sanitaire valide uniquement sur la base d’un test négatif : seuls les vaccinés auront le Pass.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Omicron : le gouvernement va-t-il continuer la stratégie du zéro confinement ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis