Orange a voulu fusionner avec Vodafone

Par Olivier Sancerre Modifié le 7 décembre 2021 à 15h11
Orange Vodafone Rapprochement 1
85 MILLIARDSEnsemble, Orange et Vodafone pèsent 85 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Des discussions au plus haut niveau ont eu lieu pendant plusieurs mois entre Orange et Vodafone pour créer un « champion européen » des télécoms. Mais le rapprochement a capoté en raison des réticences de l'État français.

Orange et Vodafone auraient pu donner naissance à un champion européen de la téléphonie, dépassant le leader Deutsche Telekom, selon BFM. Entre l'été 2020 et le début de cette année, des discussions au plus haut niveau ont eu lieu pour évoquer plusieurs scénarios de rapprochement entre les deux opérateurs français et britannique aux capitalisations proches (environ 30 milliards d'euros). Ensemble, cette entité aurait représenté 85 milliards d'euros de chiffre d'affaires, de quoi parler d'égal à égal avec les mastodontes américains et chinois. Mais le projet a finalement capoté.

Alliance entre égaux

Sur le papier pourtant, tout prédestine les deux entreprises à se rapprocher. Orange rayonne en France, en Belgique, en Pologne et en Roumanie. De son côté, Vodafone est leader au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie et en Hongrie. Il n'y a qu'en Espagne où les deux opérateurs auraient dû faire des concessions vis à vis des autorités de la concurrence (Orange y est deuxième, Vodafone troisième). Et puis en Afrique, les positions sont complémentaires : Orange est premier dans 18 pays francophones, Vodafone dans 8 pays anglophones. Un des projets était d'ailleurs de marier les capacités des deux entreprises pour créer un leader en Afrique.

Des positions complémentaires

Mais l'État français, qui possède 23% du capital d'Orange, n'a pas voulu de ce mariage. Une fusion aurait provoqué le déménagement du siège à Londres, ce qui aurait été politiquement impensable. En revanche, les pouvoirs publics n'ont pas fermé la porte à un départ dans un pays neutre. Autre difficulté : la fusion aurait été lancée quelques mois avant le départ de Stéphane Richard en raison du verdict dans l'affaire Tapie. Or, ce projet était porté à bout de bras par le futur ex-PDG d'Orange…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Orange a voulu fusionner avec Vodafone»

Laisser un commentaire

* Champs requis