Téléphonie mobile : bientôt la fin du coûteux roaming en Europe ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 22 janvier 2014 à 5h32

Cette fois, c'est Orange qui dégaine le premier. Son PDG, Stéphane Richard, veut diminuer le coût des appels passés ou reçus depuis l'étranger (et des SMS/MMS envoyés ou reçus) pour ses abonnés, en l'incluant dans le forfait et en le facturant presque au même prix qu'un appel/SMS national. Plus de risque de se retrouver avec un hors forfait d'un montant exorbitant pour quelques mots doux rapidement glissés depuis son hôtel en Allemagne à l'oreille de sa chère et tendre restée à Paris !

Orange, futur cost-killer du roaming ?

En fait, son souhait, exprimé hier lors de ses vœux, s'inscrit dans une dynamique actuelle : l'Europe est en effet en passe de diminuer drastiquement, voire de faire disparaître, les surcoûts liés au « roaming ». Et après y avoir longtemps été opposé, le patron d'Orange entend finalement profiter de ce qu'il qualifie désormais d'« opportunité ». Il a bien raison !

Il prévoit même d'aller plus vite que la musique européenne, en supprimant ce surcoût pour ses clients avant même que l'Union Européenne ne l'y oblige. Les autres opérateurs vont-ils l'imiter ?

En réalité, Orange n'est pas le premier à faire un geste dans ce sens -Free Mobile a étendu l'an dernier son forfait à 19,99 euros au Portugal, sans surcoût pendant 5 semaines (de vacances) par an, et va le faire en Italie-, mais il serait le premier en France à le faire de manière systématique dans tous les pays d'Europe, pour les appels et les SMS/MMS illimités. Reste à savoir combien couteront ces nouveaux forfaits ?

Actuellement, Orange déjà permet à ses clients Sosh d'envoyer des SMS illimités depuis n'importe quel pays d'Europe, pour 79,90 euros par mois, et à ses clients Origami Jet d'appeler et d'être appelés pendant deux à cinq heures quand ils sont en Europe... pour 159,90 euros par mois...

Pour l'Union Européenne, on doit pouvoir appeler et être appelé en Europe au même prix que dans son pays

Revenons au projet européen, baptisé « Paquet Telecom » : la Commission Européenne veut mettre en place de nouveaux plafonds tarifaires pour l'itinérance, le fameux roaming, et à terme supprimer les frais inhérents.

En 2013, appeler la France depuis l'Allemagne ou l'Italie ne devrait plus coûter que 24 centimes d'euros par minute (hors TVA), soit une baisse de 17% par rapport à l'année précédente. Et recevoir un appel venu de France ne coûtait que 7 centimes (-12,5%). L'envoi d'un texto revenait au maximum à 8 centimes d'euros, soit une baisse de 11%. Quant à la navigation sur internet, elle coûtait à présent au maximum 45 centimes par mégaoctet (Mo), soit une réduction de 36% par rapport à 2012.

Mais d'ici mi-2014, il est question d'aller plus loin, et de rendre les appels entrants (reçus à l'étranger en provenance de son pays) gratuits, et les appels sortants (passés depuis l'étranger vers son pays) inclus dans le forfait. Avec son annonce, Orange devance donc Bruxelles de quelques mois !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Téléphonie mobile : bientôt la fin du coûteux roaming en Europe ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis