Combien ça coûte de vivre à Paris par rapport à la province ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Ludivine Canard Modifié le 24 août 2020 à 18h49
Immobilier Prestige Paris Numero Un 1
24,7%Les loyers parisiens sont 24,7% plus élevés qu'en région.

Stress, bruits, pollution, prix des loyers élevés... Les raisons de quitter la capitale sont nombreuses, et avec le confinement de nombreux Français ont désormais envie de grandeurs et de verdures. Certains franciliens sont prêts à tout quitter pour un meilleur cadre de vie en province.

Vivre à Paris coûte 9,9% plus cher que vivre en province

Le logement est le principal facteur du surcoût de la vie en région parisienne, Selon une étude de l’Insee publiée en 2015, les loyers sont 24.7% plus chers pour les Franciliens que pour les provinciaux. En province, le prix du mètre carré est d'environ 12 euros contre 35,92 euros à Paris. À Rennes, pour 646 € mensuel un locataire peut se loger dans un appartement de 53 m2 alors que dans la capitale, il doit se contenter d’un studio de 14 m2. Pour le même prix, il est possible d'avoir un 40m2 à Lille, selon l’observatoire LocService 2020 sur le marché locatif en France en 2019 publié le 6 janvier 2020.

Autre différence, mais moins marquée : le coût des transports. Selon l’Insee, l’écart de prix entre Paris et la province est de 5,7%. Avoir une voiture à Paris coûte plus cher.« Pour les achats d’automobiles, le prix en sortie d’usine est le même quelle que soit la région de résidence de l’acheteur. L’écart de prix sur les carburants reste également modéré entre régions. En revanche, les services de réparation sont nettement plus chers en région parisienne » précise l’Insee. C’est pour cela que seulement un tiers des Parisiens ont une voiture. Ces derniers privilégient donc les transports en commun. L’écart est encore plus marqué entre les deux territoires : + 6,9% pour le transport collectif à Paris, lié à la diversité de l’offre (métro). De plus, les Franciliens prennent environ 34 minutes pour se rendre sur leur lieu de travail, soit deux fois plus de temps que leurs homologues régionaux.

De même, pour les produits alimentaires, globalement, ils sont 6,4% plus chers dans la capitale qu’ailleurs en France. Selon une enquête d'UFC-Que Choisir de 2015. Sur 3.639 magasins en France dont 26 à Paris et sur une liste de 81 produits, le panier moyen à Paris est de 466 euros alors que la moyenne nationale se situe à 410 euros. En région, ce même panier moyen dans le Maine et Loire est aux alentours de 398 euros (toutes enseignes confondues) et même 394 euros en Vendée. Les provinciaux ont également plus facilement accès aux circuits courts et aux productions locales.

Toujours selon l’Insee, les dépenses liées à la culture sont plus élevées de 6,6%. Le prix moyen d’une place de cinéma en France s’établit à 6,59 euros. C’est en Bretagne que le billet coûte le moins cher 6,18 euros contre 7,01 euros en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Au cinéma de Beaugrenelle, à Paris, la place est 15,20 euros, mais le prix d'une place de cinéma à Paris est en moyenne de 11 euros. Même différence pour les dépenses de santé : +6.5% pour les habitants de l’agglomération parisienne. L’écart est très faible sur les médicaments, dont le prix est fixe, mais il est bien plus important sur les services (+12.2%). Les médecins parisiens sont plus nombreux à pratiquer des dépassements d'honoraires.

Les salaires en province sont 20 à 25% inférieurs à ceux de la capitale

Il faut également prendre en compte les différences de salaires entre les deux territoires. Selon une étude de Insee, l’écart des indemnités entre Paris et province se situe entre 20 et 25%. Explication : les postes occupés à Paris sont souvent plus importants et donc la rémunération est plus conséquente. Près de 66% des happy-few, c’est-à-dire ceux percevant un salaire annuel moyen minimum de 215.600 euros, sont concentrés en Ile-de-France. Les cadres et professions intellectuelles totalisent 20,1% des emplois franciliens quand cette catégorie n’est que de 9,3% en province. Cette marge entre les travailleurs parisiens et leurs confrères régionaux peut en décourager certains à demander une mutation vers la province. De plus, le taux de chômage à Paris est de 7,8% contre 9% pour le reste du pays.

Outre les salaires, un tel écart de prix peut s'expliquer par des modes de vie et des habitudes de consommation qui diffèrent suite à leur environnement. Un provincial va plus facilement avoir accès à un hypermarché ou va pouvoir cultiver lui-même des aliments contrairement à un Parisien, de quoi réduire sa facture alimentaire. Le budget d'un ménage parisien installé en province diminuerait de 7,8%, à l'inverse celui d'un ménage provincial tout juste arrivé à Paris augmenterait de 9,2% tout en gardant le même mode de vie d'après l'Insee. Depuis 2011, la capitale perd près de 12.000 habitants chaque année au profit de la banlieue ou de la province. Un exode qui s’est accéléré avec le confinement. D’après une étude de « Paris Je Te Quitte » qui aide les Franciliens à s'installer en région, 42% des Parisiens souhaitent quitter la capitale, à voir si cette envie est menée jusqu'au bout.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr.  Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine  

Aucun commentaire à «Combien ça coûte de vivre à Paris par rapport à la province ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis