Taxe à 75 % : le PSG va devoir passer à la caisse après son élimination en Ligue des Champions

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 11 avril 2013 à 8h11

On y aura presque cru !

Et pourtant c'est bien fini, le Paris Saint-Germain s'est incliné 1-1 mercredi soir en quart de finale de la Ligue des Champions, après un match titanesque contre le FC Barcelone. Malgré la déception légitime de cette défaite, le palmarès du club en Ligue des Champions cette saison est prometteur et porteur d'espoir.

Mais, sur le plan financier, un avenir plus sombre se dessine pour le club. En particulier à cause de cette fameuse taxe à 75 % que les clubs de football risquent de devoir payer (lire ici). Et même si les Qataris perfusent le club à coup de pétrodollars, l'addition serait salée pour le club parisien. Ainsi cette taxe pourrait coûter 45 millions d'euros au PSG.

La faute à la masse salariale du club, actuellement de 85 millions d'euros mais surtout à cause des 18 joueurs parisiens gagnant plus d'un million d'euros par an. Et là, Zlatan Ibrahimovic fait office d'exception avec 14 millions d'euros annuels. Son surcoût lié à la taxe à 75 % pourrait atteindre 9,7 millions d'euros. Et pour Carlos Ancelotti, l'entraîneur italien de l'équipe (payé 6 millions d'euros annuels), ce surcoût serait de 3,7 millions d'euros.

Il y a avait pourtant une manière d'y échapper, ou plutôt de compenser l'effet de la fameuse taxe, mais ce moyen vient de s'envoler sous les yeux de Javier Pastore (le seul buteur parisien hier soir) et de ses coéquipiers : gagner la Ligue des Champions. Avant la défaite d'hier, le club parisien avait déjà empoché la coquette somme de 21 millions d'euros.

Une somme qui se découpe de la manière suivante : 8,6 millions d'euros pour la participation à la phase de groupe, 5 millions d'euros pour leurs 5 victoire en phase de groupe, 3,5 millions d'euros pour la qualification en 8ème de finale, 3,9 millions d'euros pour la qualification en quarts de finale. S'ajoute enfin la somme de 11 millions d'euros pour sa place de second en ligue 1, en 2012. On arrive à 32 millions d'euros.

En cas de victoire hier à Barcelone, le PSG aurait empoché 4,9 millions d'euros de plus. Enfin, si l'exploit s'était prolongé en finale, c'est 9 millions d'euros qui attendaient le club à la sortie. Soit un total de 45,9 millions. Pas de quoi rembourser les emplettes du club sur le mercato des transferts, mais au moins combler la "contribution exceptionnelle" du club cette année… Désormais il va falloir trouver une autre solution !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.