Le PERP : beaucoup de professionnels méconnaissent ses avantages, aux épargnants de s’y intéresser !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Jérôme Dedeyan Modifié le 22 octobre 2014 à 5h29

On lit beaucoup d'âneries sur le Plan d'Epargne Retraite Populaire. Pourtant, notamment depuis sa réforme en 2010, il présente de réels avantages.
Pourquoi les professionnels ne s'y intéressent-ils pas plus, ou le dénigrent-ils si souvent ? Probablement parce qu'ils n'ont pas tous compris qu'il n'a de populaire que le nom, parce que les offres n'étaient pas assez patrimoniales, et parce qu'ils ne voyaient pas comment gagner leur vie avec ce produit. Nous avons construit le PERP Eres 163X pour en tirer le meilleur parti. Essayons d'y voir clair.

Le PERP est un contrat d'assurance vie : il peut en avoir la performance et en a les avantages en termes de protection des proches.

L'investisseur a accès à deux types de gestion :
une gestion réglementaire (par défaut) qui pilote automatiquement l'allocation d'actifs : la répartition entre fonds sécurisé et fonds diversifiés est automatique et dépend de la durée qui sépare l'investisseur de sa retraite ;
une gestion totalement libre : l'assuré choisit librement ses supports d'investissement (fonds sécurisé, Unités de compte, SCPI) et fait évoluer son allocation d'actifs comme il le souhaite.
Atout numéro 1 : L'apparition récente de PERP multi-gérants multi-supports dignes des meilleurs contrats d'assurance vie patrimoniaux, pilotables par un Conseil en Investissement Financier ou avec une gestion pilotée retraite évoluée, a renouvelé l'offre.

Epargner dans un PERP est une opération de prévoyance aussi efficace qu'alimenter une assurance vie

Le PERP inclut en effet automatiquement des options de prévoyance :
Atout numéro 2 : L'investisseur définit des bénéficiaires de son épargne en cas de décès : conjoint, enfants, héritiers ou tout autre bénéficiaire
Atout numéro 3 : en cas de coup dur (fin de droit aux allocations chômage, invalidité, décès du conjoint, surendettement), l'adhérent pourra bénéficier d'une sortie en capital totalement défiscalisée.

Le PERP permet de garantir un revenu à vie, en pilotant la séquence de récupération de son épargne selon sa situation.

Après avoir capitalisé pendant sa période d'activité professionnelle, l'assuré bénéficiera d'une rente viagère : l'objectif principal du PERP est de garantir au souscripteur un revenu à vie qui viendra compléter le montant de sa retraite.
Depuis 2010, chaque adhérent a également la possibilité d'opter pour une sortie partielle en capital à hauteur de 20%.

Atout numéro 4 : La rente viagère a profondément évolué depuis une quinzaine d'années : les options de rente modernes permettront à l'investisseur de
• sécuriser son conjoint (réversion) ;
moduler son revenu dans le temps (rente croissante ou décroissante) ;
• récupérer de façon certaine jusqu'à 90% de son épargne, révolution permise par les annuités garanties.

Et le PERP bénéficie d'un cadre fiscal plus favorable que l'assurance vie

Atout numéro 5 : Les primes investies sur un PERP sont déductibles du revenu : l'assuré bénéficie donc d'une réduction d'impôt qui peut aller jusqu'à 45% des primes versées. Cerise sur le gâteau : cet avantage fiscal échappe au plafonnement des niches fiscales !
Atout numéro 6 : La rente sera fiscalisée à l'impôt sur le revenu tandis que la sortie en capital bénéficie d'un des derniers prélèvements libératoires : 6,75% !

Atout numéro 7 : Point plus méconnu, la valeur de capitalisation du PERP échappe à l'ISF : pour les contribuables concernés, cet avantage booste la rentabilité de l'investissement.

Atout numéro 8 : Dernier point, contrairement à l'assurance vie, la phase de capitalisation échappe aux prélèvements sociaux. En phase de rente, les prélèvements sociaux sont réduits : 7,4% (contre 15,5% en assurance vie)

Chaque année, tous les contribuables bénéficient d'un budget d'investissement sur le PERP, appelé « plafond épargne retraite », ce budget disponible est calculé par l'administration fiscale et mentionné en dernière page de l'avis d'impôt sur le revenu. Point remarquable : ce budget est mutualisable entre conjoints, ce qui permet par exemple de faire profiter au conjoint qui a les revenus les plus faibles (donc la retraite future la plus faible) d'une épargne retraite personnelle boostée par le budget non utilisé par le conjoint qui a les revenus les plus forts !

Alors comment utiliser le PERP ?

Le PERP est particulièrement adapté pour les contribuables fortement fiscalisés, ceux dont la tranche d'imposition est supérieure à 30% ou qui sont redevables de l'ISF.
Le cadre fiscal offert par le PERP est beaucoup plus favorable que celui de l'assurance vie.
On a coutume de dire que le rendement financier est plus fort lorsque les fonds sont investis sur le long terme. Fiscalement, la règle est la même : plus l'horizon de placement est long, plus le cadre fiscal sera performant.

Bien sûr, le PERP n'a pas vocation à remplacer l'assurance vie : l'assurance vie bénéficie d'une liquidité remarquable pour assurer la disponibilité de l'épargne. En revanche l'épargne qui peut être bloquée et qui a vocation à générer du revenu futur sera beaucoup plus efficacement investie sur le PERP que sur l'assurance vie.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Diplômé de Sciences Politiques et de l'ESCP, Jérome Dedeyan est associé chez Eres. Ancien dirigeant de filiale dans un grand groupe d'assurance, son univers est celui de l'épargne retraite et salariale depuis plus de 10 ans. Jérôme Dedeyan intervient régulièrement dans les médias, les entreprises et les organisation syndicales pour promouvoir le partage du profit.  

Aucun commentaire à «Le PERP : beaucoup de professionnels méconnaissent ses avantages, aux épargnants de s’y intéresser !»

Laisser un commentaire

* Champs requis