Prêts garantis par l’État (PGE) : le remboursement aura bien lieu dès 2022

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 novembre 2021 à 14h20
Assurance Pret Immobilier
6,25%Le gouvernement prévoit désormais une croissance de 6,25% pour la France en 2021.

Mauvaise nouvelle pour les entreprises de France qui ont fortement souffert de la crise sanitaire : le temps des comptes est arrivé. Le Prêt Garanti par l’État (PGE) mis en place pour la survie des entreprises françaises va bien devoir être remboursé, et aucun report n’est prévu. Et ce alors que la cinquième vague de Covid-19 se fait de plus en plus menaçante…

Les PGE remboursés dès mars 2022

Comme son nom l’indique, les « Prêts garantis par l’État », PGE pour les intimes, sont des « prêts ». Dès le départ, il était prévu que les entreprises qui ont bénéficié de ce système remboursent les sommes. D’ailleurs, le remboursement devait commencer en mars 2021, mais la pandémie en aura voulu autrement, la quatrième vague ayant forcé la France à se confiner une troisième fois.

Le gouvernement avait alors opté pour un report du début du remboursement d’un an : à mars 2022. Invité devant le 6e Congrès du GNI-Synhorcat, regroupant les indépendants de l’hôtellerie restauration, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, n’a pas donné de bonne nouvelle : il n’y aura pas « de mesure universelle » visant à reporter le début du remboursement des PGE. « Redécaler d’un an, je pense que cette mesure générale, transversale, n’est bonne pour personne. »

Dès mars 2022, donc, les professionnels devront commencer à payer leur dû. Et ce, semble-t-il, même si la Covid-19 inquiète.

Bruno Le Maire promet « des solutions au cas par cas »… et pour la 5e vague ?

Le ministre de l’Économie justifie son refus de reporter encore le début du remboursement du PGE par la reprise de l’économie : « on va faire au minimum 6,25 % de croissance : l’économie redémarre, les consommateurs sont là », estime-t-il. Théoriquement, les entreprises devraient donc être en mesure de rembourser les quelque 690.000 PGE représentant près de 140 milliards d’euros de prêts.

Devant les professionnels de l’hôtellerie-restauration, Bruno Le Maire n’a toutefois pas voulu créer de panique : il leur a promis « qu’aucun d’entre vous n’aura de difficulté de trésorerie liée au remboursement de PGE ». Chaque dossier sera donc étudié « au cas par cas » pour qu’une solution soit trouvée avec l’organisme créditeur.

Mais toutes ces annonces pourraient changer en fonction de l’évolution de la pandémie en France : le risque de nouvelles mesures de restriction sur le territoire est loin d’être nul. L’Autriche, l’Allemagne ou encore les Pays-Bas ont réinstauré des restrictions parfois strictes face à la hausse des cas, hausse que la France commence à connaître à son tour.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Prêts garantis par l’État (PGE) : le remboursement aura bien lieu dès 2022»

Laisser un commentaire

* Champs requis