Le prix de l’essence pourrait augmenter

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 décembre 2018 à 21h10
Opep Baisse Production Petrole 2
30%Le cours du pétrole a baissé de 30% en deux mois.

Les automobilistes, qui profitent depuis quelques semaines d’une essence relativement bon marché, pourraient de nouveau faire face à un relèvement des prix. Les pays producteurs ont en effet décidé de réduire leur production. Reste à savoir si cela durera longtemps.

Les cours du pétrole ont dévissé de 30% en deux mois, amenant l’or noir à son niveau le bas de l’année. Conséquence : les prix des différents carburants dans les stations service sont en baisse eux aussi. Mais les bonnes choses (pour le portefeuille, du moins) ont une fin : les pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés ont fini par se mettre d’accord sur une baisse de leur production, à savoir 1,2 million de barils par jour (mbj) en moins pour les marchés mondiaux.

Baisse de la production

Suite à cette décision prise ce vendredi, les cours ont effectivement bondi : le baril frôle les 63 dollars, profitant d’une hausse de 5%. Ce dernier était passé sous le seuil des 60 dollars… Malgré tout, les observateurs et les économistes s’accordent à dire que l’impact de cette baisse de la production sur les prix risque de ne pas durer. De fait, il aurait fallu produire 1,4 à 1,5 mbj en moins pour permettre aux prix de se maintenir à un niveau plus élevé. Il est donc probable que les tarifs à la pompe connaissent une petite hausse dans les prochaines semaines, mais ils devraient baisser de nouveau par la suite.

Conserver des prix bas

De plus, la concorde n’est pas au rendez-vous au sein de l’Opep. Chaque pays a de bonnes raisons de ne pas vouloir réduire sa production : l’Iran, sous le coup des sanctions américaines, a besoin de son pétrole pour engranger des devises ; l’Arabie saoudite est en position de faiblesse en raison des conséquences de l’affaire Khashoggi ; la Russie, qui fait partie des pays alliés à l’Opep, ne peut trop réduire sa production en plein hiver… Sans oublier la pression exercée par Donald Trump pour conserver les prix les plus bas possible.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Le prix de l’essence pourrait augmenter»

Laisser un commentaire

* Champs requis