Pétrole : revoilà le baril à 50 dollars (et la hausse du prix à la pompe)

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 18 mai 2016 à 6h55
Diesel Essence Prix Petrole Remonteee Bourse Baril
80%Entre février 2016 et mai 2016 les prix du pétrole ont bondit de plus de 80 %.

20 dollars, 30 dollars... ces niveaux extrêmement bas pour le baril de pétrole qui ont fait chuter le prix de l'essence et du diesel mais qui ont causé une véritable crise dans l'industrie pétrolière, semblent être déjà de l'histoire ancienne. Le prix du brut en Bourse frôle le seuil des 50 dollars et les pétroliers s'en frottent les mains. Les consommateurs, eux, doivent s'attendre à voir le prix des carburants augmenter.

Incendies, terrorisme et production en baisse

Le prix du pétrole avait atteint un minimum historique le 20 janvier 2016 : 27,82 dollars le baril. Du jamais vu. La crise semblait donc bien partie pour durer encore toute l'année 2016 pendant laquelle les industriels s'attendaient à voir le pétrole augmenter, certes, mais pas atteindre la barre des 50 dollars. A peine osaient-ils espérer que ce seuil soit franchi en 2017.

Les analystes, toutefois, n'avaient pas prévu certains paramètres imprévisibles. L'incendie au Canada à Fort McMurray, par exemple. Déjà taxé de pire catastrophe écologique de l'histoire du pays, ce gigantesque incendie dure depuis début mai 2016 et ne semble pas près de s'arrêter. Fort McMurray étant une grosse zone d'extraction pétrolière, la production y est quasiment à l'arrêt et les puits sont menacés par les flammes. Forcément, en Bourse, ça se ressent.

Autre paramètre imprévisible ? Les attaques terroristes au Nigeria qui ont eu lieu en mai 2016. Des rebelles ont pris le contrôle de certains puits et zones d'extraction bloquant, de fait, l'exportation. Le Nigeria étant un des principaux pays producteurs de pétrole en Afrique, c'est toute la géopolitique du pétrole qui est remise en cause.

50 dollars le baril avant l'été ?

Le résultat des courses est simple : moins de pétrole sur les marchés, incertitudes sur le futur de la production à court terme... la loi de l'offre et de la demande s'est enclenchée et le pétrole augmente constamment depuis début mai 2016. Depuis le 9 mai 2016, où il coûtait un peu plus de 43 dollars, les prix du WTI et du Brent ont augmenté de 5 à 6 dollars.

En clôture de la Bourse le 17 mai 2016, le WTI s'est établi à 48,45 dollars, le Brent à 49,35 dollars. Le seuil des 50 dollars est donc très proche : un tel prix le marché ne l'avait plus vu depuis août 2015.

Forcément, les prix du carburant à la pompe commencent également leur remontée : un litre d'essence ou de diesel coûte déjà en mai 2016 5 centimes de plus qu'en mars 2016.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio