VTC : Uber paye désormais de sa poche ses conducteurs

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 7 juillet 2014 à 6h13

Voilà une nouvelle qui ne devrait pas faire les affaires d'Uber, déjà en guerre contre les taxis dans de nombreux pays européens dont la France : selon Forbes, qui a fait le calcul, le groupe de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) paierait les conducteurs de la catégorie « UberX », la catégorie la moins chère.

Le conducteur touche plus que ne paie le touriste

Si l'affaire ne concerne actuellement qu'une partie des Etats-Unis, il se pourrait que le groupe décide d'appliquer la même grille tarifaire en France ou ailleurs, ce qui ne va guère plaire aux taxis déjà fortement mobilisés en juin 2014.

Selon les nouvelles tarifications appliquées dans certaines villes depuis le 10 juin 2014, les utilisateurs d'UberX ne payent que 11,25 dollars la course. Une baisse des tarifs prévue pour l'été, et donc temporaire, qui n'a guère plu aux conducteurs.

Ceux-ci, en effet, touchaient 12 dollars par course lorsque la course était affichée au prix de 15 dollars. Forcément, ils n'ont pas voulu voir leurs bénéfices baisser. Uber a donc trouvé la parade : compenser le prix.

75 centimes de dollar par course déboursés par Uber

La baisse de 25% du prix du trajet chez UberX a donc entraîné une situation cocasse : Uber s'est retrouvé dans la nécessité de payer de sa poche ses conducteurs. Pas très cher, bien sûr, mais le service tourne donc aujourd'hui à perte.

Si le touriste paye 11,25 dollars le trajet et que le conducteur touche 12 dollars pour ce même trajet, ce sont 75 centimes qui sont versés directement par Uber aux conducteurs. Uber est donc, en ce moment même, en train de perdre de l'argent via son service UberX dans certaines villes des Etats-Unis.

Le but de la manœuvre est simple, toutefois : en faisant chuter les prix pendant les vacances, le groupe va se faire fortement connaître. Et tant pis s'il faut, pour cela, toucher à la trésorerie.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio