Production automobile : la France dévisse en Europe

Par Olivier Sancerre Modifié le 25 novembre 2019 à 20h36
Production Automobile France Declin 1
55 MILLIARDSLa production de l'industrie automobile représente 55 milliards d'euros annuels en France.

En cinq ans, la France a perdu sa place sur le podium des pays européens producteurs de voitures. La part de l'Hexagone a fondu au profit de l'Allemagne et des pays de l'Est, notamment.

Une étude de l'Insee sur la part de la production automobile française en Europe confirme le processus de désindustrialisation de l'Hexagone. La France était le deuxième producteur d'automobiles sur le vieux continent en 2011, elle n'est plus qu'en cinquième position : le pays ne pèse plus que 6,7% du total de la production européenne. L'Italie est devant avec 7,2%, l'Espagne avec 7,4%, le Royaume-Uni second avec 8,2%. L'Allemagne est très loin devant avec une part qui s'établit à 44,5%, un chiffre en progression depuis 2011 où le pays pesait 40,6% de la production automobile européenne. L'Insee relève une « perte de vitesse » de l'Hexagone depuis 2008.

La crise de 2008 toujours pas surmontée

« Contrairement à la production des principaux pays producteurs, celle de la France n'a pas récupéré son niveau d'avant la crise de 2008 », soulève les auteurs de l'étude. Les choses ont cependant peut-être évolué positivement depuis 2016. Mais les grandes tendances sont là. La production automobile, soit aussi bien l'assemblage des véhicules que la fabrication de pièces détachées (boîtes de vitesse, embrayages…), représente un total de 55 milliards d'euros. Un poids lourd dans l'économie française, mais qui a tendance à se réduire d'année en année.

Transfert vers les pays de l'Est

Le transfert de parties de plus en plus importante de la production dans les pays de l'Est explique notamment le déclin de la fabrication française d'automobiles. Leur part a en effet triplé en passant de 5,2% en 2000 à 16,5% du total européen, tandis que la production tricolore a été divisée par deux dans le même laps de temps (la production française représentait 13,1% en Europe). Une désindustrialisation qui pèse sur la balance commerciale : le solde commercial des produits automobiles était ainsi dans le rouge de près de 10 milliards d'euros en 2016, une constante depuis 2008.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Production automobile : la France dévisse en Europe»

Laisser un commentaire

* Champs requis