Les professionnels des technologies gagnent moins en France qu’ailleurs

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 février 2018 à 13h18
Developpeur Salaire France 2
48000 EUROSLe professionnel des technologies touchera 48 000 euros annuels à Paris.

Si l'on est un professionnel des technologies, mieux vaut s'établir aux États-Unis que demeurer en France : les différences de salaire sont très nettes, au détriment de l'Hexagone. En revanche, les entreprises auront tout intérêt à venir s'installer en France…

Le site de recrutement en ligne Hired a étudié de près 420 000 offres d'emploi et demandes d'entretien parues l'an dernier sur sa plateforme, dans 13 villes. Il en ressort une différence du simple au pratiquement triple entre un professionnel installé en France et son homologue des États-Unis. Le premier, installé à Paris, touchera par an en moyenne 48 000 euros, soit 56 000 dollars. Le second basé à San Francisco gagnera lui 142 000 dollars ! Le salaire moyen annuel s'établit à 116 000 dollars à New York ou encore 132 000 dollars à Seattle.

Un salaire annuel qui baisse

Dans tous les cas, le développeur installé en France touchera beaucoup moins que celui qui vit et travaille aux États-Unis. Si l'on ramène le salaire au coût de la vie, un développeur, designer, data scientist ou product manager touchera 67% de moins à Paris qu'à San Francisco… Les rémunérations ont même baissé en France d'une année sur l'autre, en raison de l'afflux de nouveaux profils dans un secteur qui attire toujours plus de jeunes talents. En 2016 en effet, le salaire moyen était de 50 000 euros, soit 2 000 euros de plus qu'en 2017…

Aubaine pour les entreprises

Si les professionnels ont tout intérêt à envisager l'expatriation s'ils veulent toucher des salaires plus confortables, les entreprises au contraire voudront certainement s'établir en France pour exploiter cette main d'œuvre très qualifiée sans dépenser des fortunes. Le secteur le plus rémunérateur est le transport, avec des rémunérations à hauteur de 145 000 dollars, suivi par l'éducation avec 135 000 dollars et la communication (133 000 dollars).

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Les professionnels des technologies gagnent moins en France qu’ailleurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis