Est-ce le bon moment pour se lancer dans un projet immobilier ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 13 avril 2021 à 13h57
Agence Immobiliere A Commission Fixe
92%92% des primo-accédants achètent en optant pour un crédit immobilier.

Lors des deux confinements, les Français ont largement eu envie de changer de lieux de vie, surtout celles et ceux qui vivaient dans un espace plutôt petit et sans extérieur. De quoi faire germer, dans leur esprit, des projets immobiliers à réaliser dans les mois à venir.

Mais est-ce vraiment le bon moment pour se lancer dans un achat immobilier ? Quelques éléments de réponse.

Des taux de crédit qui sont au minimum

L’un des avantages, en ce moment, pour concrétiser un projet immobilier ce sont bien évidemment les taux des crédits. Ça ne date pas de la pandémie mais, depuis quelques années déjà, les taux sont à des niveaux exceptionnellement bas : on parle d’environ 1,20% sur vingt ans, et même moins de 1 % pour les meilleurs profils sur la même durée.

Pour rappel, avant la crise économique de 2008, les taux des crédits dépassaient allègrement les 3%... mais les rendements des Livrets A et LDD, ainsi que ceux des assurances-vie, étaient aussi élevés. Les taux d’intérêts ont baissé, et c’est une bonne nouvelle pour les acheteurs : désormais toutes les banques, des traditionnelles aux 100% en ligne comme Hello Bank, proposent des taux de crédit attractifs et, surtout, fixes. Et c’est un autre avantage : les mensualités sont connues à l’avance et ne risquent pas de fortement évoluer avec le temps.

Un marché immobilier qui commence à baisser

Autre détail non négligeable : la tendance du marché immobilier. S’il était en hausse jusqu’en 2019 grâce à un dynamisme record, porté entre autres par une économie qui retrouvait de la croissance et des taux bas, il a connu un frein durant la pandémie de Covid-19 et pourrait bien connaître une tendance baissière.

Les professionnels sont mitigés sur les données reçues : difficile de dire si la baisse se confirmera ou si elle n’est que passagère liée à la situation sanitaire. Mais, dans tous les cas, il est difficile de croire qu’en 2020 et même en 2021 la tendance du marché immobilier retrouvera son dynamisme d’avant-crise. De quoi permettre aux futurs acheteurs de mieux négocier et donc de faire baisser le prix, surtout dans les zones les moins tendues.