Sécurité sociale : la Cour des comptes préconise le remboursement des psychologues

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 16 février 2021 à 15h55
Psychologues Remboursement Securite Sociale Psychiatre
15 MILLIARDS €Chaque année, 15 milliards d'euros sont dépensés dans les structures médico-psychologiques.

La Cour des comptes a annoncé mardi 16 février 2021, être en faveur du remboursement par la Sécurité sociale des psychologues. La Cour estime également qu'un premier filtrage doit être effectué par le médecin traitant avant l'admission en centre médico-psychologique.

Le filtrage des patients comme réponse au problème de gestion de la filière psychiatrique

Dans un rapport publié mardi 16 février 2021, la Cour des comptes a annoncé qu'elle était favorable à la généralisation « dès que possible » du remboursement des psychologues libéraux par la Sécurité sociale. Elle estime également dans ce rapport que pour assurer une bonne prise en charge des patients par un psychiatre ou par un psychologue, un filtrage préalable à l'accès aux centres médico-psychologiques devait être effectué par les médecins traitants.

Le filtrage des patients permettrait une meilleure gestion de la filière des soins psychiatriques. La Cour des comptes estime que sur les 340.000 personnes hospitalisées en 2018 dans un CMS, une grande partie n'avait pas continué de suivre des soins après leur sortie. D'autres n'auraient pas dû consulter un psychiatre mais un psychologue par exemple. Le filtrage par les médecins traitants permettrait une meilleure prise en charge des patients et une économie certaine pour la filière.

Un remboursement des psychologues libéraux préconisé par la Cour des comptes.

La Cour des comptes estime que chaque année ce sont 15 milliards d'euros qui sont dépensés dans les hôpitaux, cliniques, établissements médico-sociaux et psychiatres libéraux. Une facture qui pourrait être réduite grâce au filtrage. Ce filtrage permettrait que les consultations soient « centrées sur les publics prioritaires ».

Ainsi, les cas les moins graves pourraient être redirigés vers des psychologues libéraux et leurs séances remboursées par la Sécurité sociale. Un remboursement possible pour les séances « sur prescription du médecin traitant ». Cette vision de la Cour des comptes est déjà testée dans quatre départements : Bouches-du-Rhône, Haute-Garonne, Landes et Morbihan.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique

Laisser un commentaire

* Champs requis