Les bloqueurs de pub coûteront 27 milliards aux éditeurs en 2020

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 12 mai 2016 à 8h45
Bloqueur Pub Argent Internet Editeurs Adblock Cout
25%25 % des Français utiliseraient un bloqueur de pubs.

Sur Internet il y a deux courants : celui des Internautes qui acceptent les publicités, parfois effectivement intrusives, afin de regarder les contenus gratuits proposés par les sites ; et celui des utilisateurs de bloqueurs de pub donc AdBlock est le plus connu. Ces petits logiciels empêchent les publicités de s'ouvrir et de s'afficher ce qui réduit la gêne pour l'internaute... et réduit à néant les revenus du site.

De plus en plus d'internautes installent des bloqueurs de pubs

Récemment, l'industrie de la publicité en ligne a fait son "mea culpa" estimant s'être "plantée" en créant des publicités trop intrusives... et a promis de changer. Mais les bloqueurs de pubs sont déjà là et son entrés dans les moeurs. Selon Eyeo, l'éditeur d'Adblock Plus, le plus connu des bloqueurs de pubs, pas moins de 100 millions de personnes utiliseraient ses programmes.

Le secteur est en plein développement et la dernière recherche du cabinet Juniper Research, "Worlwide Digital Advertising 2016-2020" publiée jeudi 12 mai 2016 confirme sa croissance. Selon les analystes les bloqueurs de pubs seront de plus en plus fréquents et de plus en plus perfectionnés, rendant leur contournement de la part des sites internet de plus en plus compliqué.

Des rumeurs prêtent même à AdBlock le développement d'un bloqueur de pub pour les publicités intégrées aux applications mobiles qui, jusque-là, n'étaient pas touchées.

Des milliards de dollars de pertes pour les éditeurs

Cette situation, cette guerre menée contre les publicités en ligne, conduit les éditeurs à prendre des mesures. Certains sites interdisent leur accès aux utilisateurs de bloqueurs de pubs tandis que Google, géant de la publicité en ligne, serait en train de développer une politique de publicités "acceptables".

Mais la recherche du cabinet Juniper ne laisse guère d'espoir de voir du changement à court terme. L'impact, négatif, des bloqueurs de pubs pourrait atteindre 27 milliards de dollars de pertes de revenus pour les sites internet à l'horizon de 2020. Et ce sont les petits éditeurs qui seront les plus touchés.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les bloqueurs de pub coûteront 27 milliards aux éditeurs en 2020»

Laisser un commentaire

* Champs requis