Quels sont les drives les moins chers de France ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 22 août 2016 à 10h25
Leclerc
6,3 %Les prix des drives Leclerc seraient 6,3 % moins élevés que la moyenne nationale.

Les prix pratiqués dans les drives alimentaires diffèrent grandement selon le type de supermarché où vous faites vos courses, et la ville où vous les faites.

Leclerc vs Monop'

D’après une étude réalisée par Retail Explorer pour LSA, le magazine de la grande consommation en France, sans grande surprise, les cinq drives les moins chers de France sont des Leclerc, et ils sont situés notamment en Bretagne -précisément à Saint Grégoire / Rennes, Loudéac et Kergaradec – Gouesnou - et dans le sud de la France, à Istres et Salon-de-Provence.

Toujours sans surprise, les cinq drives les plus chers de France sont des Monoprix. Et ils sont notamment implantés en Île-de-France, précisément au Raincy, à Paris-Ordener (dans le 18ème arrondisssement) et Paris-Dragon (rue de Rennes dans le 6ème), au Vésinet ainsi qu'à Besançon.

L’étude souligne également que les écarts de prix sont très importants, puisque les drives les moins chers sont à un indice 88 et les plus chers à 128 !

Le drive booste les ventes

D'après une autre étude, menée cette fois par Distri Prix, les prix pratiqués dans les drives Leclerc seraient 6,3 % moins élevés que la moyenne nationale au mois d'avril 2016. Tandis que les prix des drives Monoprix sont en moyenne 17 % plus chers que la moyenne française. Pour parvenir à cette conclusion, l’étude a comparé les prix de 10 000 produits dans 3 600 magasins drive.

Le drive est un système qui permet aux consommateurs de venir chercher en voiture leurs courses commandées sur internet. Quasi inexistants en 2010, les drives représentent désormais 4 % de parts de marché de la grande consommation (mais 40 % de sa croissance).

Selon une étude réalisée par Nielsen TradeDimensions, « 68 % des supermarchés sans drive voient leurs ventes reculer quand le drive d'un concurrent ouvre à moins de sept minutes ». Et les supermarchés qui se sont dotés d'un drive enregistrent en moyenne une croissance de 2,4 %, ramenée à 0,3 % s'ils ne disposent pas d'un drive.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Quels sont les drives les moins chers de France ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis