Quick espère doper ses ventes avec une nouvelle recette

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 6 janvier 2015 à 12h17

Est-ce que cela suffira à enrayer les difficultés économiques de Quick ? L'enseigne, numéro deux du secteur en France derrière le géant américain McDonald's, passe à l'offensive avec une nouvelle stratégie marketing. Objectif : attirer de nouveaux clients, être plus présent sur les réseaux sociaux et in fine, doper ses ventes de hamburgers.

Un nouveau logo

Un logo redesigné (plus simple et plus moderne), de nouveaux spots publicitaires présentés comme "audacieux" par l'enseigne, un nouveau slogan - "le goût d'en faire plus" -, et même un référendum sur le thème "c'est le moment d'en demander plus" : Quick attaque.

"Aujourd'hui, le burger est présent partout, nous voulons nous différencier et émerger en assumant notre rôle de challenger" explique Marie-Pierre Mottin, la nouvelle directrice marketing au Figaro. On peut nous préférer pour notre agilité et notre proximité du client".

burger

Un chiffre d'affaires en baisse de 4%

Quick devrait aussi ouvrir de nouveaux restaurants, dont un au Stade de France. Et l'enseigne va continuer de proposer, comme elle le fait depuis septembre, la boisson à volonté.

Avec cette nouvelle stratégie, Quick espère bien voir des milliers d'amateurs de burgers supplémentaires entrer dans ses restaurants. La marque en a bien besoin : en 2014, le chiffre d'affaires devrait baisser de 4%, alors même que l'année précédente, il avait augmenté de 3,9%.

Actuellement, Quick compte moins de 500 restaurants quand McDonald's en comptabilise près de trois fois plus (1 300).

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis