Quelle que soit la race, attention aux chiens qui mordent

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Perrine de Robien Modifié le 9 février 2021 à 16h07
Morsure Chien
21%Morsures de chien : 21% des incidents ont été qualifiés de « graves ».

Tous les chiens mordent, quelle que soit leur taille ou leur race, estime l’Anses. Chaque année en France, des milliers de morsures sont constatées, elles seraient liées à différents facteurs liés à l’animal et à la personne.

Tous les chiens mordent quelle que soit leur taille ou leur race

L’on dit souvent des chiens que plus ils sont petits plus ils aboient. S’il existe des différences entre les races de canidés, ils présentent aussi des points communs : ils mordent. Certes leurs morsures ne sont pas forcément aussi dangereuses et varient en fonction de la taille de leur mâchoire mais une chose est sûre, selon un rapport de l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), publié le lundi 8 février 2021 : « Aucune étude scientifique ne met en effet en évidence un risque plus élevé de morsure par les chiens de catégories 1 et 2 dits "dangereux" ».

Autrement dit, l’on peut aussi bien se faire mordre par un chihuahua ou un pitbull, le risque de morsure est le même. Il ne serait pas lié à la race du chien mais à d’autres facteurs : tempérament, statut reproducteur (animal castré ou non), sexe (les mâles sont plus agressifs que les femelles), âge (les chiens adultes de 1 à 7 ans étant plus à risque que les chiens jeunes), conditions de vie, éducation, etc.

Selon l’Anses, la dangerosité d’un chien doit être évaluée individuellement. Comme vous venez de le lire, elle dépend de facteurs liés au chien mais pas seulement. Le risque de morsure est aussi lié aux humains. Les plus exposés sont : les enfants en bas âge, les professions en contact fréquent avec les chiens - vétérinaires ou personnel soignant, animaliers, conducteurs cynotechniques ou éducateurs canins. À noter que « la majorité des morsures d’enfants en bas âge et d’adultes propriétaires des chiens impliqués a lieu dans l’espace privé, tandis que la plupart des morsures des personnes non familières du chien mordeur se produit dans l’espace public ».

Morsure de chien ne signifie pas blessure

Morsure ne signifie pas forcément blessure. Le rapport rappelle en effet que « de nombreuses morsures peuvent être sans conséquences physiques : vêtement déchiré, contact avec les dents sans blessure. La plupart des études précisent que la majorité des morsures ayant été portées à la connaissance des professionnels de santé n’étaient pas graves ». Cependant, l’appréciation n’est pas la même selon si la personne mordue fait partie de l’entourage du chien ou non. « Alors que dans le groupe des personnes sans lien avec le chien, 21% des incidents ont été qualifiés de « graves » et 2% de « potentiellement mortels », ces valeurs ont chuté à 1% et 0% dans le groupe des propriétaires mordus par leur chien ».

Lorsqu’une personne se fait mordre par un chien, deux types d’infections peuvent être rencontrées : les maladies bactériennes d’inoculation et la rage. En plus de séquelles physiques, le sujet peut aussi souffrir de séquelles psychologiques. C’est pourquoi, après une morsure de chien, il est recommandé de désinfecter la plaie et de consulter un médecin.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste spécialisée dans la santé et l'économie.

Aucun commentaire à «Quelle que soit la race, attention aux chiens qui mordent»

Laisser un commentaire

* Champs requis