Testament : les notaires voient d’un mauvais oeil la rédaction des dernières volontés sur Internet

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 9 janvier 2014 à 15h18

Rédiger ses dernières volontés dans un testament sonne pour beaucoup comme l'heure de la fin. Mais il n'y a pas d'âge pour cela. Le testament assure pourtant de nombreuses sécurités pour les proches de quelqu'un. Dans ce contexte, l'apparition des testaments sur Internet laisse les notaires dubitatifs.

Rédiger son testament prend du temps. C'est même quelque chose d'assez rébarbatif et qui remue souvent également, quelques histoires de familles oubliées. C'est pourquoi beaucoup ne le font pas. Et les raisons à cela sont évidemment nombreuses. Or depuis quelques temps, pour éviter aux personnes désireuses de rédiger un tel document, de multiples contraintes, leur argument principal, les testaments sur Internet font leur apparition.

Rédiger son testament en quelques clis, c'est possible

En quelques clics seulement, il suffit de se connecter au site, de répondre à certaines questions, et le testament apparaît sous vos yeux. Vous n'avez alors plus qu'à le rédiger à la main. Un document que vous signerez ensuite et renverrez au notaire partenaire du site. Le notaire reprendra ensuite son rôle habituel, c'est-à-dire qu'il aura pour mission d'inscrire votre testament au fichier central des dernières dispositions, ce qui vous coûtera 10 euros. Lors du décès de la personne, le notaire qu'aura choisi la famille pourra ainsi retrouver le testament et le délivrer aux héritiers.

Un testament sur Internet, sans rendez-vous avec le notaire

Une manoeuvre qui est avant tout gage de rapidité et de simplicité. Plus besoin de prendre rendez-vous chez le notaire, et de payer les frais qui peuvent y associés comme par exemple des recherches. Cependant, malgré le fait que certains de ces officiers publics aient choisi de rallier cette méthode, comme par exemple sur le site testamento.fr, actuellement le seul en France à proposer un tel service, une majorité des notaires voit cette pratique d'un oeil dubitatif.

Un procédé incapable de gérer des situations familiales complexes

Car un tel procédé, même s'il est parfaitement légal est incapable de remplacer l'expertise du notaire, qui plus est dans des situations familiales complexes. Impossible également de réaliser un testament personnalisé sur la base de quelques questions répondues sur Internet. C'est pourquoi la Chambre des notaires recommande avant de se lancer dans la rédaction d'un testament sur le net, de demander conseil… à son notaire !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Testament : les notaires voient d’un mauvais oeil la rédaction des dernières volontés sur Internet»

Laisser un commentaire

* Champs requis