Coronavirus : les règles détaillées à appliquer en entreprise

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 mars 2020 à 11h47
Teletravail Emploi Management Internet Nouveaute
20%Seuls 20% des cas de coronavirus sont jugés graves.

Pour préparer, ça devient de plus en plus évident, la phase de confinement total de la France, le gouvernement a envoyé un communiqué avec le détail des règles que les entreprises et les salariés doivent respecter dans le monde du travail.

Règle numéro 1 : télétravail, télétravail et… télétravail

Ce sera le changement majeur qui pourra révolutionner le monde du travail en France : jusqu’à nouvel ordre, et pour tout salarié pour qui cela est possible, le télétravail est de mise car il permet d’éviter les contacts humains. « Il est impératif que tous les salariés qui peuvent télétravailler recourent au télétravail » écrit le ministère du Travail dans son communiqué où il estime à plus de 8 millions le nombre d’emplois qui seraient éligibles en France, soit 40% du total.

Salariés : restez distants !

Fini les embrassades de début de matinée, les pauses café en espace réduit et toute autre attitude à risque : le coronavirus est là.

Les entreprises doivent limiter le nombre de réunions en personne et préférer les réunions à distance ; respecter les règles de distanciation (un mètre minimum entre les personnes) si la réunion à distance est impossible.

Les salariés ne doivent pas se regrouper dans des espaces réduits, doivent respecter la règle d’un mètre et ne doivent se déplacer que si nécessaire.

Vous pouvez toujours manger à la cantine, mais…

… vous devez respecter la distance d’un mètre entre les personnes. Les restaurants d’entreprise devront donc prendre des mesures pour veiller à ce que cette distance soit respectée, notamment en supprimant des places assises.

Chômage partiel et garde d’enfants

Toutes les entreprises qui ont fermé, après le décret du 14 mars 2020 fixant la fermeture de tous les établissements non fondamentaux accueillant du public, peuvent demander le chômage partiel pour leurs salariés. Selon Muriel Pénicaud, ministre du Travail, près de 2 millions de salariés seraient déjà concernés.

Les salariés qui ne sont pas éligibles au chômage partiel, mais doivent garder leurs enfants de moins de 16 ans peuvent toujours demander un arrêt de travail indemnisé exceptionnel.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Coronavirus : les règles détaillées à appliquer en entreprise»

Laisser un commentaire

* Champs requis