Renault et Nissan : des négociations pour revoir l’Alliance

Par Olivier Sancerre Modifié le 3 août 2019 à 23h29
Nissan Renault Alliance Fiat 1
43%Renault détient 43% du capital de Nissan

Les deux principaux membres de l’Alliance, Renault et Nissan, seraient en pleine négociation pour revoir le périmètre des participations de l’un et de l’autre. Une porte pourrait s’ouvrir pour Fiat Chrysler.

Après une retentissante et abrupte fin de non recevoir de la part de Fiat Chrysler, la possibilité d’une fusion entre Renault et le constructeur italo-américain revient sur la table. Mais cette fois, Nissan est impliqué : des négociations se déroulent entre le constructeur japonais et Renault pour revoir la structure capitalistique de l’Alliance. Renault détient 43% de Nissan, mais Nissan doit se contenter de 15% du capital de Renault. D’après le Wall Street Journal, il faudra d’abord que les deux partenaires s’entendent sur ce plan avant d’envisager l’arrivée de Fiat Chrysler…

Nouvelle Alliance en septembre ?

La publication américaine indique que les discussions pourraient déboucher en septembre. Il s’agit de faire vite dans une industrie automobile secouée par les bouleversements technologiques. Mais il faudra d’abord convaincre l’État français de bouger sur ce dossier. La France possède en effet 15% du capital de Renault, et Emmanuel Macron a bien fait comprendre qu’il refusait pour le moment tout changement dans le schéma capitalistique…

Opportunités

Ce retour de Fiat Chrysler dans ce dossier industriel complexe étonne : fin juillet, Thierry Bolloré le directeur général de Renault avait indiqué que Renault ne parlait plus à son potentiel ex-partenaire… Mais les choses évoluent rapidement. Fiat Chrysler continue d’être ouvert aux opportunités. La fin de l’année pourrait être propice aux grands bouleversements.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Renault et Nissan : des négociations pour revoir l’Alliance»

Laisser un commentaire

* Champs requis