Renault va brider ses voitures, pas plus de 180 km/h

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 avril 2021 à 11h31
Renault Bridage Vitesse 2
90%90% des ventes de Renault d'ici 2030 seront composées de voitures hybrides et électriques.

Les futures voitures Renault et Dacia ne pourront pas aller au-delà de 180 km/h, a annoncé le constructeur automobile. Qui va aussi mettre en place un « score de sécurité » pour noter les habitudes de conduite des automobilistes.

À l'occasion de la présentation de sa feuille de route sociale et environnementale, Renault a annoncé que ses futures voitures seront bridées : elles ne pourront pas dépasser les 180 km/h. Cela peut sembler à première vue paradoxal qu'un constructeur automobile cherche à plafonner la vitesse de ses propres véhicules, mais Luca de Meo a un excellent argument : la vitesse est responsable de plus d'un tiers des accidents mortels. Toutes les futures voitures Renault et Dacia embarqueront un régulateur automatique réglé par défaut qui « s'ajustera à la vitesse autorisée, selon les panneaux et les données de géolocalisation », a décrit le directeur général du groupe.

La vitesse, ennemie des automobilistes

Ce régulateur, appelé « Safety Coach », sera aussi en mesure de déterminer si les mains du conducteur sont toujours sur le volant. Si ce n'est pas le cas, la voiture pourra alors, automatiquement, se ranger sur la bande de sécurité. Luca de Meo n'est toutefois pas allé jusqu'à annoncer que ce « coach » sera intégré dans les futures voitures d'Alpine, la marque sportive du constructeur. En revanche, la future Mégane électrique, prévue pour 2022, sera bel et bien plafonnée, à 160 km/h.

Score de sécurité pour les assurances

Renault va également mettre au point un score de sécurité, un système qui va mesurer les habitudes de conduite de l'automobiliste « permettant d'identifier les écarts et dépassement du conducteur ». Les assureurs partenaires pourront s'appuyer sur ce score pour moduler leurs tarifs en fonction de la « sagesse » du conducteur. Un tel mécanisme existe déjà chez plusieurs assurances.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Renault va brider ses voitures, pas plus de 180 km/h»

Laisser un commentaire

* Champs requis