Rentrée : Avez-vous pensé à l’assurance scolaire ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 23 août 2022 à 15h48
Wound 106374 1920
10 eurosLes Français déboursent en moyenne un minimum de 10 euros par an pour souscrire à une assurance scolaire.

Bien que non obligatoire, l’assurance scolaire permet de couvrir les vols à l’école, les petits accidents comme des blessures ou encore du matériel cassé, notamment des lunettes ou des instruments de musique.

Une assurance demandée pour les activités facultatives

En cette période de rentrée scolaire, il est important pour les parents ayant des enfants à l’école de s’assurer que ceux-ci seront bien assurés à l’école. En effet, de nombreux accidents peuvent arriver dans les couloirs de l’école, ou encore pendant les cours. Lunettes cassées, instruments de musique ou cartable volés, ou encore blessures dans le cadre d’un sport, etc., de nombreux incidents peuvent être couverts par une assurance scolaire.

Si pour les activités scolaires des emplois du temps des enfants, l’assurance scolaire n’est pas demandée, elle le sera pour les activités extrascolaires. Les enfants partant en voyages scolaires, en activités périscolaires, etc. auront besoin d’être assurés pour couvrir tout problème. Mais, avant de choisir, il faut être vigilant sur les assurances auxquelles on a déjà souscrit. « Il s'agit de déterminer les garanties indispensables et les couvertures superflues pour faire le bon choix en matière d’assurance scolaire. Les risques encourus par l’enfant à l’école, dans le cadre d’un sport ou d’une activité scolaire, déterminent la couverture à privilégier pour le protéger au mieux », explique Itzal Arbide, directeur de LeLynx, un comparateur d’assurance en ligne.

D’autres contrats peuvent couvrir ces risques

« Dans la majorité des cas, les enfants sont déjà couverts par la responsabilité civile de l’assurance multirisques habitation (MRH) de leurs parents, qui intègre également le temps passé à l’école », explique LeLynx dans un communiqué. La MRH rentre en compte si jamais les enfants causent un dommage à un tiers. Dans certains contrats d’assurance d’habitation du foyer, les enfants peuvent être protégés lorsqu’ils hors du domicile.

« En tout état de cause, avant de souscrire une assurance supplémentaire, il est essentiel de faire le point sur les garanties déjà présentes dans son contrat pour éviter les doublons », rappelle LeLynx. Selon le comparateur en assurances, de nombreux assureurs proposent désormais des formules face au harcèlement scolaire. Ainsi, certains proposent un système d’assistance permettant aux enfants de bénéficier d’un suivi psychologique, d’une protection juridique ou encore de permettre à un enfant malade de poursuivre ses cours à la maison.

Laisser un commentaire

* Champs requis