Rentrée scolaire : Une partie des fournitures scolaires nocives pour la santé

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 25 août 2022 à 15h11
School 3593263 1920
40%40% des fournitures scolaires sont dangereuses pour la santé des utilisateurs.

Selon l’association de défense des consommateurs, UFC-Que Choisir, 40% des fournitures scolaires étudiées sont composées de produits toxiques.

Des éléments toxiques trouvés dans les fournitures scolaires

En 2016, l’association de consommateur UFC-Que Choisir avait effectué un test sur les fournitures scolaires et leur utilisation par leurs premiers utilisateurs, les enfants. Il en est ressorti qu’ils étaient exposés à un certain nombre de produits nocifs pour la santé. Dans sa nouvelle étude, l’UFC-Que Choisir révèle que 40% des produits analysés par l’association sont nocifs pour la santé de leurs utilisateurs. Les fournitures scolaires peuvent en effet être composées de produits toxiques, allergisants, des perturbateurs endocriniens ou encore des produits cancérogènes.

Dans 4 stylos-billes sur 6 étudiés, l’association a trouvé des substances classées comme cancérogènes. « Au premier rang des substances nocives relevées figurent les allergènes tels que les isothiazolinones, des conservateurs régulièrement dénoncés par les allergologues, trouvés dans la moitié des cartouches d’encre testées », explique l’UFC-Que Choisir. Ensuite, parmi les perturbateurs endocriniens, l’UFC-Que Choisir dénonce la présence de phtalate, présent dans « la liste européenne des substances extrêmement préoccupantes », dans des vernis de crayons de couleur.

Vers une législation européenne

« Cette exposition de nos enfants à ces substances est d’autant plus déplorable que nos tests démontrent que certains fabricants savent produire des fournitures indemnes - ou presque - de composés nocifs », dénonce l’UFC-Que Choisir. En effet, l’UFC-Que Choisir classe certains bons élèves : « les cartouches d’encre noire Schneider, les surligneurs à réservoir plat jaune Amazon ‘Basics’, les feutres Crayola ‘Ultra-lavables’ ou encore les crayons de couleur Bic ‘Kids évolution’ ». L’association dénonce également que des législations sont apposées aux jouets mais pas aux fournitures scolaires alors que les deux sont adressés à un public d’enfants.

L’association salue les efforts de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) qui demande « un renforcement de la réglementation européenne sur ces produits ». En outre, « l’UFC-Que Choisir demande aux autorités françaises de porter le sujet au niveau européen afin que soit étendue à toutes les fournitures scolaires la réglementation européenne applicable aux jouets ».

Aucun commentaire à «Rentrée scolaire : Une partie des fournitures scolaires nocives pour la santé»

Laisser un commentaire

* Champs requis