Les retards dans la vaccination vont coûter 90 milliards

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 février 2021 à 16h50
Vaccin Unicf Vaccination
3 MILLIARDS ?Chaque semaine de retard dans la vaccination coûte 3 milliards d'euros à l'économie française.

Les campagnes de vaccination, dans l’Union européenne, avancent moins bien vite que dans d’autres pays, notamment au Royaume-Uni où plus de 11 millions de personnes, soit 17% de la population, a été vaccinée. La France, par exemple, a vacciné seulement 2,79% de sa population, un niveau proche de celui de la plupart des pays de l’UE. Or, selon l’assureur Euler Hermes, la facture finale pour l’économie européenne va être très chère.

Les retards vont maintenir fermées certaines activités

Le calcul du cabinet Euler Hermes est, dans les faits, assez simple : dans son étude il a analysé quel est l’impact économique des retards de vaccination, en supposant que ceux-ci augmentent la durée de fermeture de certains pans de l’activité, comme le tourisme. Un calcul logique : les stations de ski, par exemple, se dirigent vers une année blanche pour l’hiver 2020-2021 en France et quasiment partout ailleurs en Europe. Pour l’Hexagone, c’est une perte de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour le secteur.

Mais les restaurants aussi vont souffrir de ces retards, comme le secteur du tourisme en général, les musées, la culture… tant que la vaccination n’aura pas atteint un certain niveau, en effet, les réouvertures ne pourront être que sporadiques ou partielles, empêchant les entreprises de créer de la richesse. Et pour l’Union européenne, in fine, ça aura un coût.

0,4% du PIB perdu… chaque semaine

Euler Hermes a donc calculé le coût de la fermeture de ces activités pour l’économie européenne et il est cher : 0,4% de PIB par semaine, soit 1,6% de PIB par mois. Au niveau européen, la facture sera donc salée.

Euler Hermes estime, dans l’étude, que l’Europe a déjà cumulé cinq semaines de retard, soit une baisse de 2% du PIB. L’équivalent, donc, de 90 milliards d’euros au niveau européen. Mais la situation pourrait empirer, si le retard s’accumule, tout comme s’améliorer si le retard est rattrapé. Il reviendra aux pouvoirs publics tout comme aux laboratoire pharmaceutiques de distribuer les vaccins pour faire en sorte que la facture baisse.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Les retards dans la vaccination vont coûter 90 milliards»

Laisser un commentaire

* Champs requis