7 % des Français travaillaient encore après leur retraite en 2012

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 7 juin 2013 à 8h19

Imaginez, vous avez déjà, aujourd'hui, 90 % de chances de partir à la retraite plus tard que prévu, mais il se pourrait même que vous travailliez après votre départ à la retraite !

Cette double tendance est exprimée dans une étude de l'Insee, révélée ce vendredi matin. Chronologiquement, l'Insee compare la situation de 2006, avec celle de 2012. Ainsi, cette année-là, 7 % des retraités de plus de 60 ans ayant travaillé après 50 ans occupaient alors un emploi. Un chiffre qui aurait été multiplié par deux entre 2006 et 2012.

Dans les faits, plusieurs facteurs expliquent cette prolongation d'activité. Tout d'abord, l'assouplissement des conditions de cumul de pension et de salaires, qui est intervenu en 2009. Selon l'étude, 43 % des personnes concernées le feraient par souci d'occupation, ne se sentant peut être pas encore tout à fait près à vivre d'un repos bien mérité. Mais pour la majorité des retraités jouant les prolongations professionnelles, il faut bien l'admettre, la motivation est avant tout financière. Pour eux, leur pension ne leur suffit pas à vivre aujourd'hui.

Et avec la dégradation de la conjoncture actuelle, la part de ces retraités particuliers ne va pas diminuer. Ainsi ce sont 19 % des personnes de 50 à 59 ans interrogées qui envisagent de travailler après leur départ à la retraite. Même si le plus souvent, il s'agit d'un emploi à temps partiel.

Enfin, un autre phénomène est à relever dans cette étude de l'Insee : la fin des préretraites. D'un côté nous avons donc des retraités qui travaillent après leur départ en retraite, et de l'autre, ces mêmes retraités ne passent même plus par la case préretraite. Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette extinction des préretraites : l'allongement de la durée de cotisation et le relèvement progressif de l'âge légal à 62 ans.

Il faut bien se faire une raison, le poncife du retraité qui bronze sur la côte d'azur en septembre, c'est terminé !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense.